Publicité
19 mars 2019 - 06:00

Priorités budgétaires

L’UMQ interpelle le gouvernement fédéral à la veille du budget

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 1

À quelques heures du dépôt du budget fédéral 2019 du gouvernement Trudeau, l’UMQ rappelle les priorités budgétaires pour les municipalités. Le financement du transport collectif, de nouveaux moyens pour les régions, notamment l’accélération du déploiement de la connexion à Internet haute vitesse partout sur le territoire, et l’aide à l’adaptation aux changements climatiques font partie des revendications des municipalités.

« Les municipalités connaissent les besoins en transport collectif de leur communauté. De nouvelles sommes doivent venir appuyer leurs initiatives. Le financement doit être pérenne et prévisible. Sans cela, il ne sera pas possible de répondre adéquatement aux attentes de nos populations et respecter collectivement nos engagements de baisse des émissions de gaz à effet de serre », a déclaré d’entrée de jeu le président de l’UMQ, Alexandre Cusson.

L’UMQ rappelle que pour qu’une initiative fédérale en matière de transport collectif comble les besoins des municipalités, elle doit inclure le financement des coûts d’exploitation des sociétés de transport. C’est la raison pour laquelle elle demande une révision du modèle de financement actuel afin d’améliorer l’accès au transport collectif sur l’ensemble du territoire québécois, notamment par la signature de l’entente sur la phase 2 (2018-2028) du plan Investir dans le Canada.

Les régions au cœur des demandes de l’UMQ

Le gouvernement fédéral a un rôle à jouer dans la vitalité des régions du Québec. Promis depuis longtemps, l’élargissement de la couverture d’Internet haute vitesse partout sur le territoire doit se concrétiser dans le budget 2019-2020 du gouvernement du Canada. Dans un même ordre d’idées, l’UMQ réclame que le fédéral réinvestisse dans ses ports maritimes et ses aéroports. Négligés, ceux-ci ne répondent plus aux normes d’aujourd’hui, ce qui restreint leur rôle de leviers économiques régionaux. Finalement, les municipalités attendent également depuis longtemps de nouveaux investissements dans les infrastructures ferroviaires.

Résilience climatique : un enjeu qui préoccupe les municipalités

Les répercussions des changements climatiques se font ressentir. Les municipalités sont en première ligne pour y répondre. Pour assurer la protection des Québécoises et des Québécois, et aider les gouvernements de proximité à s’adapter, l’UMQ demande au gouvernement fédéral de renforcer le Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes.

L’UMQ gardera une attention particulière aux efforts consacrés aux logements sociaux dans le prochain budget, ainsi qu’à la nécessaire nouvelle relation qui devra s’établir entre les gouvernements de proximité et le gouvernement canadien. Les municipalités profiteraient d’un partenariat direct avec Ottawa pour répondre adéquatement à leurs nombreux défis.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • 'Les répercussions des changements climatiques se font ressentir' ? Ou? Les innondations de l'an dernier? Il y a une raison pourquoi une zone est classifié inondable a 20 ou 100 ans. Parce que c'est déjà arrivé et cela arrivera encore! Il n'y a aucune preuve que c'est vraiment hors de l'ordinaire et aussi, Hydro n'a aucun rapport avec ces innondations? Je me r'appelle des inondations des années '70 suite aux énormes tombés de neiges et qui dit que cela n'arrivera pas encore dans 30 ans? Le réchauffement de la planète a été changé à changement climatique, parce qu'ils ne sont vraiment pas sure, ils ont de la misère a nous dire si il fera beau demain, mais aucun problème a prédir le climat dans 100 ans? Il y a 40 ans, les scientifiques prédisaient une nouvelle ère glaciale. Les experts recommencent les discussions sur l'effet réelle de l'homme sur le climat. Juste a écouté des experts tels que MIT professeur Richard Lindzen ou Judith Curry.

    Économie - 2019-03-19 17:18