Publicité
7 janvier 2019 - 15:35 | Mis à jour : 15:45

Vol au Centre d'action bénévole l'Actuel

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le Centre d'action bénévole l'Actuel tient à rappeler à la population que s'approprier des objets et des vêtements se trouvant à côté ou à l'intérieur des boîtes est considéré comme un vol. 

« C’est dommage, mais en effet plusieurs dons nous sont volés tout au long de l’année. Cette problématique grandit lors des périodes d’achalandage au niveau des dons, soit en janvier, en mai et en septembre », se désole Francine Plamondon, directrice générale de L’Actuel.
 
Rappelons que L’Actuel est une entreprise d’économie sociale. Grâce à la collecte de dons de vêtements et d’objets, qui sont revendus à sa Boutique-Friperie, l’organisme finance ses services à la population et soutient les personnes dans le besoin. Le vol de dons prive donc L’Actuel d’une source de revenus et réduit l’aide aux personnes vulnérables.
 
« La majorité des gens ne réalisent pas qu’en prenant les articles à côté ou dans les boîtes de dons, ils volent notre organisme. Pourtant, ces items nous appartiennent puisque c’est à nous que les donateurs ont choisi de les offrir.  Si les gens vivent des difficultés ou qu’ils ont besoin de vêtements, nous les invitons à nous contacter afin que nous puissions leur offrir gratuitement de l’aide adaptée à leurs besoins. Nous sommes là pour ça », souligne Francine Plamondon, rappelant que l’année dernière L’Actuel a habillé 189 personnes pour une valeur de près de 10 000$.
 
Pour diminuer les vols, les dons dans les boîtes de collecte devraient majoritairement être faits dans des sacs de poubelle bien attachés. Pour les dons d’objets, de boîtes et de jouets, il est préférable de le faire dans la cour de L’Actuel, situé au 88, rue Adèle, du lundi au samedi.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Que c'est triste.......pourquoi ne pas demander ce qu'on a besoin ? Je suis certaine qu'on leur donnerait en considérant leur situation.

    Diane Laberge - 2019-01-08 18:51