Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 novembre 2018 - 06:00

Les techniques de génie mécanique sont pour les filles aussi

Par Jessica Brisson, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Récemment, le Cégep de Valleyfield a dévoilé, dans le cadre d’une rencontre avec des conseillers et conseillères d’orientation de la région, une nouvelle vidéo qui permettra à la fois d’augmenter l’intérêt des jeunes filles pour le domaine du génie mécanique, de briser certains préjugés à l’égard de ce métier traditionnellement masculin et de présenter la variété des secteurs d’emplois accessibles aux diplômé(e)s de Techniques de génie mécanique.

Le projet a été initié par Isabelle Breton, enseignante au département de génie mécanique du Cégep de Valleyfield depuis 17 ans. Également coordonnatrice des milieux de stages du programme d’études, Mme Breton reçoit de nombreux appels d’entreprises régionales à la recherche de main-d’œuvre de qualité.

« Souvent, on nous demande des candidates féminines qui sont plus aptes à accomplir certaines tâches nécessitant davantage de minutie, de finesse et de concentration. Malheureusement, peu de filles s’intéressent actuellement au domaine du génie mécanique alors on a décidé de créer une vidéo qui permettrait de démystifier un peu le tout et qui pourrait changer la perception des gens à l’égard du milieu de travail », de préciser celle-ci.

Ainsi, pour répondre à une pénurie de main-d’œuvre dans le milieu industriel et favoriser l’accès à des métiers traditionnellement masculins, le Cégep de Valleyfield a déposé ce projet de vidéo qui, dans le cadre d’un appel de projets du programme gouvernemental Projets novateurs pour l’année scolaire 2017-2018, a bénéficié d’une bourse de 10 000$ de la part des ministères québécois de l’Enseignement supérieur et de la Condition féminine.

Le produit final met en lumière le parcours de six femmes qui œuvrent ou qui évoluent dans différents domaines liés au génie mécanique. Étudiantes, ingénieures ou techniciennes, elles présentent tour à tour leur domaine de prédilection et permettent d’en apprendre davantage sur la diversité d’emplois accessibles et les compétences à développer pour travailler dans le milieu.

Secteurs médicaux, orthopédiques, de l’avionique ou même de l’assurance qualité sur des projets d’électricité, examens de brevets du secteur miniers, planification de production, etc., les ouvertures professionnelles sont vastes et les emplois peu routiniers.

Une vidéo présentant des petits Vox Pop réalisés auprès d'élèves de secondaire 2 et 3 de la région est disponible sur l’espace Web du programme. Ces petits intermèdes permettent rapidement de constater à quel point la formation et le domaine du génie mécanique sont peu connus ou mal interprétés dans notre communauté.

Pour évoluer dans la sphère du génie mécanique, il faut avoir un attrait pour les sciences et des aptitudes en mathématiques, mais il faut aussi aimer la résolution de problème, avoir un fort esprit analytique, le sens de l’observation et une certaine curiosité intellectuelle. Les opportunités professionnelles sont nombreuses et peuvent mener à des possibilités de carrières à l’international et, souvent, en lien avec des technologies de pointe.

« Le génie mécanique, c’est la conception, la fabrication et l’entretien de produits et de machines de toutes sortes, et ces fonctions peuvent se réaliser dans des milieux qui rejoignent de multiples passions ! », de spécifier Mme Breton.

En janvier prochain débutera la période annuelle d’admission dans les cégeps de la province. Ceux et celles qui sont intéressés par le programme Techniques de génie mécanique pourront profiter de la soirée portes ouvertes du mercredi 30 janvier pour visiter les installations du département et pour rencontrer les étudiant(e)s et étudiants en TGM au Cégep de Valleyfield.

Pour en savoir davantage sur le programme Techniques de génie mécanique offert au Cégep de Valleyfield, visitez le www.colval.qc.ca/tgm

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.