Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 janvier 2018 - 11:00

Pour subsister pendant 3 jours lors d’un sinistre

Avez-vous votre trousse d’urgence pour la voiture?

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Êtes-vous de ceux qui ont récemment eu à subir les caprices de Dame Nature? Êtes-vous demeurez coincé dans votre voiture ou étiez dans l’impossibilité de rentrer à la maison parce que le chemin pour s’y rendre était fermé ? Si oui, sachez qu’il est recommandé d’avoir en sa possession une trousse d’urgence.

Pourquoi? Pour pouvoir subsister jusqu’à trois jours avant l’arrivée des secours ou le rétablissement de la situation. Si vous n’êtes pas du genre à confectionner vous-même votre trousse, deux options s’offrent à vous.

La première est de s’en procurer auprès de la Croix-Rouge Canadienne via le lien suivant : http://www.croixrouge.ca/nos-champs-d-action/urgences-et-catastrophes-au-canada/votre-maison-et-votre-famille/vous-procurer-une-trousse.

Sinon, on peut aussi se tourner vers Ambulance Saint-Jean par le biais de ce lien : http://www.boutiqueasj.ca/.

Faire sa propre trousse`

Si le cœur vous en dit, il est aussi possible de faire sa propre trousse et de la déposer dans le coffre de la voiture lorsque finalisée. Si vous choisissez cette alternative, voici quelques items essentiels à y inclure selon le Ministère de la Sécurité publique.

Les sept premiers articles à y inclure pourront vous permettre de subsister jusqu’à trois jours en situation d’urgence. Il s’agit d’eau potable (2 litres par personne, par jour, pour au moins 3 jours), de la nourriture non périssable, un ouvre-boîte manuel, un radio à piles, un briquet/allumettes ou chandelles et une trousse de premiers soins.

Celle-ci doit contenir un antiseptique, des analgésiques, des bandages adhésifs, des compresses de gaza stériles, des ciseaux, etc.

Autres éléments

En plus de ses sept éléments de bases, il est possible d’en ajouter d’autre à sa trousse personnelle. Parmi eux, nommons, un sifflet (pour signaler votre présence au secouriste), des masques anti poussières (pour filtrer l’air contaminé), une carte routière ou GPS, une boussole, des lunettes soleils ou de l’écran solaire, un canif, un petit coffre à outils, un sac à dos, un tente/sac de couchage ou matelas de sol, un réchaud, combustible et ustensile de cuisine, des articles de toilette, des médicaments en vente libre ou d’ordonnance, des sacs à ordure, des bottes de randonnée, des vêtements imperméables ou de rechange et des jeu de cartes/livres ou revues.

Une fois que votre trousse d’urgence est achevée, on peut passer à la prochaine étape. Il est recommandé de la placer dans un endroit facile d’accès. Il faut aussi revoir son contenu annuellement pour remplacer les piles (au besoin) et les réserves d’eau. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.