Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

À Salaberry-de-Valleyfield

Un accès plus facile au dépistage du cancer colorectal

durée 14h12
12 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Le dépistage du cancer colorectal est désormais offert aux citoyens de la région au point de service local mis en place par le ministère de la Santé et des Services sociaux, au 50 rue Dufferin à Salaberry-de-Valleyfield. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en a fait l’annonce dans la dernière semaine. Cette nouvelle mesure viendrait ainsi faciliter l'accès à ce service pour la population. 

Ainsi, les personnes âgées de 50 à 74 ans peuvent désormais avoir accès plus rapidement au dépistage du cancer colorectal, qu'elles soient orientées par un médecin ou non. L'accès au dépistage reposait, depuis 2013 jusqu'à aujourd'hui, sur la prescription d'un test par un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée.

Rappelons qu'au Québec, le cancer colorectal est actuellement la deuxième cause de mortalité par cancer touchant principalement les personnes âgées de 50 à 74 ans. En misant sur la prévention en rendant le dépistage plus accessible, le gouvernement souhaite augmenter le nombre de personnes qui se font dépister chaque année afin de détecter ce cancer avant l'apparition des symptômes.

En 2023, quelque 19 787 tests de dépistage ont été effectués au sein du CISSS de la Montérégie-Ouest.

Au Canada, environ 1 personne sur 14 aura un cancer colorectal au cours de sa vie. Annuellement, environ 6 800 Québécois reçoivent un diagnostic de cancer colorectal et près de 2 500 personnes en meurent.

Selon les plus récentes statistiques disponibles au Registre québécois sur le cancer, en 2020, 887 personnes, en Montérégie, ont reçu un diagnostic de cancer colorectal. De ce nombre 414 étaient des femmes et 473, des hommes.

« Faciliter l'accès au dépistage des cancers s'inscrit dans notre volonté d'améliorer l'accès au réseau de la santé, comme on s'y est engagé avec le Plan santé. En offrant ce service au sein des points de service locaux, nous souhaitons mieux prévenir et pouvoir détecter plus tôt les personnes qui ont un cancer afin que celui-ci soit à un stade peu avancé, quand les possibilités de guérison sont meilleures. Avec cette annonce, nous concrétisons notre vision d'un réseau de la santé plus humain », a indiqué le ministre Dubé lors de l’annonce.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 juin 2024

Les melons peuvent être contaminés à la salmonelle

C'est l'été et les melons constituent souvent une collation rafraichissante pour nous et nos familles. Saviez-vous que les melons peuvent être contaminés par la salmonelle? La Dirction de la santé publique de la Montérégie met en garde la population à cet effet. La peau ou l'écorce de tous les melons peut devenir contaminée, car ils sont cultivés ...

Coups de chaleur au travail: Soyez vigilants

Il fait beau, il fait chaud, l'été est bel et bien installé sur Vaudreuil-Soulanges. Mais que l'on aime ou pas la chaleur estivale, il convient d’être prudent pour éviter un coup de soleil ou un coup de chaleur. La masse d'air chaud qui recouvre le sud du Québec depuis quelques jours devrait persister jusqu'à jeudi matin. Les températures ...

Données de l'ISQ: les Québécois fument moins la cigarette, mais vapotent plus

La proportion des Québécois qui fument la cigarette tend à diminuer, mais ils sont plus nombreux à vapoter, montre de nouvelles données de l'Institut de la statistique (ISQ) dévoilées jeudi. L'Enquête québécoise sur le tabac et les produits de vapotage de 2023 a été menée auprès de 12 000 personnes de 15 ans et plus. Il en ressort que les jeunes ...