Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il n'est donc pas nécessaire de soumettre les enfants symptomatiques à un test de dépistage et encore moins de les confiner à la maison

Les enfants ne propagent pas la Covid-19 à la garderie, dit une étude

durée 04h00
25 octobre 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Les enfants qui fréquentent la garderie sont peu susceptibles de transmettre la Covid-19 aux autres enfants, aux éducateurs ou à leurs parents, conclut une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Pittsburgh et de l'Hôpital pour enfants UPMC de Pittsburgh.

Il n'est donc pas nécessaire de soumettre les enfants symptomatiques à un test de dépistage et encore moins de les confiner à la maison, estiment les auteurs. Les deux mesures sont actuellement recommandées par les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis.

L'étude a porté sur 83 enfants qui fréquentaient onze garderies dans deux villes et les quelque 150 amis, parents et éducateurs  avec qui ils ont eu des contacts.

Pendant la durée de l'étude, du 22 avril 2021 au 31 mars 2023, le taux de transmission du SRAS-CoV-2 entre les murs des garderies a été de seulement 2 % ou 3 %, démontrant que ni les enfants ni les éducateurs ne propageaient le virus aux autres enfants ou adultes.

Seulement 17 % des infections détectées dans les foyers pouvaient être attribuées à un virus ramené clandestinement de la garderie. C'est donc à dire que la vaste majorité des foyers infectés par le SRAS-CoV-2 l'avaient été d'une source autre que la garderie.

En comparaison, une fois un membre du ménage infecté par la COVID-19, le taux de transmission atteignait 50 % pour les enfants et 67 % pour les adultes. Ces taux plus élevés sont probablement attribuables à des contacts plus étroits et plus prolongés, selon les chercheurs.

Les chercheurs ont aussi constaté que seulement 5 % des enfants symptomatiques qui fréquentaient la garderie étaient réellement porteurs du SRAS-CoV-2.

La vaccination des jeunes enfants demeure très importante, disent les auteurs de l'étude, ne serait-ce que pour empêcher les adultes de leur ménage de devoir s'absenter du travail et les autres enfants de rater des jours d'école.

Les conclusions de cette étude ont été publiées par le journal scientifique JAMA Network Open.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


13 février 2024

Une étude suggère que les symptômes sévères de la ménopause sont liés à la démence

Une étude de l'Université de Calgary suggère que les symptômes graves de la ménopause peuvent constituer des signes avant-coureurs de démence. Le Dr Zahinoor Ismail, professeur en psychiatrie, neurologie, épidémiologie et pathologie au Hotchkiss Brain Institute, a déclaré que le résultat provient d'une étude transversale en cours sur le cerveau ...

12 février 2024

Un accès plus facile au dépistage du cancer colorectal

Le dépistage du cancer colorectal est désormais offert aux citoyens de la région au point de service local mis en place par le ministère de la Santé et des Services sociaux, au 50 rue Dufferin à Salaberry-de-Valleyfield. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, en a fait l’annonce dans la dernière semaine. Cette nouvelle mesure viendrait ainsi ...

2 février 2024

Les cliniques externes en santé mentale jeunesse font peau neuve

Un investissement de près de 30 000$ a été réalisé par la Fondation de l’Hôpital du Suroît afin de moderniser les cliniques externes en santé mentale jeunesse et de développement; une cure de jeunesse nécessaire pour dynamiser les milieux de soin pour les jeunes présentant une problématique de santé mentale ou de développement. À lire ...