Publicité

2 décembre 2021 - 06:00

Sondage

Craignez-vous l'arrivée du variant Omicron pour la période des Fêtes?

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le gouvernement du Québec indiquait ce lundi qu'un premier cas du variant Omicron était déclaré. Plusieurs autorités de santé publique aux quatre coins du globe ont commencé à resserrer leurs mesures sanitaires, dont le Canada. Faut-il craindre le nouveau variant à l'approche du temps des Fêtes.

Des tests épidémiologiques sont en cours afin de déterminer la virulence et la contagiosité du variant Omicron, déclaré pour la première fois en Afrique du Sud à la fin du mois de novembre.

Celui-ci a échappé aux autorités puisque le Nigeria confirmait mercredi matin avoir trouvé un cas positif au variant qui datait du mois d'octobre. Les Pays-Bas l'ont aussi trouvé recensé à la mi-novembre selon de récentes données. 

Le variant Omicron comporte une cinquantaine de mutations, dont 32 sur la protéine de surface du coronavirus. La variant Delta avait pour sa part neuf mutations à titre d'exemple.

Des tests révéleront dans les prochaines semaines si les vaccins développés s'avèrent toujours efficaces.

D'ici là, des juridictions comme le Canada ajoutent des restrictions pour les voyageurs. Les ressortissants étrangers d'une dizaine de pays se voient maintenant refuser l'entrée au Canada, alors que tous les voyageurs, sauf ceux en provenance des États-Unis, doivent avoir un test de dépistage négatif à leur retour. 

Le gouvernement du Québec semble quant à lui rester confiant pour la période des Fêtes. Le premier ministre François Legault ne cachait pas ses intentions d'autoriser des rassemblements intérieurs de 25 personnes lundi. La Santé publique du Québec fera le point d'ici le 6 décembre. 

Craignez-vous l'arrivée du variant Omicron pour la période des Fêtes? Répondez au sondage disponible ici

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.