Publicité
12 mars 2020 - 07:00

Coronavirus

« Faire en sorte que les Canadiens se sentent en sécurité est et sera toujours une priorité » - Peter Schiefke

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le premier ministre Justin Trudeau a présenté, ce mercredi, les mesures mises en place dans l’ensemble du gouvernement du Canada pour répondre au COVID-19. Parmi ces mesures, soulignons la création d'un Fonds de réponse au COVID‑19 de plus d’un milliard de dollars.

Cette approche exhaustive inclut des mesures déjà en place à la suite de l’éclosion, ainsi que de nouveaux investissements qui permettront de limiter la propagation du virus au Canada et à se préparer à d’éventuelles conséquences plus importantes pour nos citoyens, notre économie et nos petites entreprises.

« Faire en sorte que les Canadiens se sentent en sécurité est et sera toujours une priorité pour notre gouvernement et pour moi-même. Notre gouvernement a annoncé des investissements majeurs afin de contenir l’inquiétude par rapport au virus COVID-19 et de limiter ses impacts sur notre système de santé et sur notre économie. Notre gouvernement déboursera, entre autres, 500 millions de dollars aux provinces et aux territoires qui servira à répondre aux besoins des réseaux de santé essentiels afin de faciliter le dépistage et d’améliorer les activités de surveillance et de contrôle. Nous travaillons ensemble avec les provinces, les territoires, et les municipalités pour fournir les ressources nécessaires pour protéger les Canadiennes et Canadiens, et nous allons continuer à le faire », de dire le député de Vaudreuil-Soulanges, Peter Schiefke.

En plus de poursuivre son travail pour assurer une réponse coordonnée à travers le pays, le gouvernement du Canada propose de nouveaux investissements pour répondre à la situation au Canada et à l’international. Ces investissements appuieront des mesures visant à :

  • Aider les Canadiens à prendre des décisions éclairées, ainsi qu’assurer des mesures pour protéger leur santé et leur communauté. Un investissement de 50 millions de dollars servira à appuyer des activités de communication et d’éducation publique de l’Agence de la santé publique du Canada face au COVID-19.
  • Soutenir davantage la préparation en matière de santé publique en accordant aux provinces et aux territoires 500 millions de dollars. Ce financement répondra aux besoins des réseaux de santé essentiels et appuiera les efforts de soulagement s’il y a lieu. Ce montant pourrait notamment servir à faciliter l’accès au dépistage, à acheter de l’équipement et à améliorer les activités de surveillance et de contrôle. Les considérations en matière de financement ne doivent pas et ne seront pas un obstacle aux mesures préparatoires prises par les hôpitaux et les systèmes de santé.
  • Soutenir les travailleurs en quarantaine ou ceux qui ont été dirigés vers l'auto-isolement et qui comptent demander des prestations de maladie de l’assurance-emploi. Nous allons éliminer la semaine d’attente obligatoire pour qu’ils puissent recevoir de l’argent dès la première semaine de leur période de prestations. Nous regardons aussi de nouvelles mesures pouvant être mises en place pour aider d’autres Canadiens touchés, y compris un soutien du revenu pour les personnes non admissibles aux prestations de maladie de l’assurance‑emploi.
  • Améliorer le Programme de travail partagé pour aider les employeurs et les employés qui connaissent un ralentissement de leurs activités commerciales à cause du COVID-19. Le travail partagé permet aux travailleurs de conserver leur emploi et de profiter d'un soutien du revenu même si leurs heures de travail sont réduites. Ces améliorations permettront de doubler la durée pendant laquelle les employeurs et les travailleurs peuvent avoir accès au travail partagé. Cela fera passer la durée de 38 à 76 semaines et simplifiera les processus pour que l'aide soit accessible le plus rapidement possible.
  • Appuyer les mesures fédérales de santé publique comme la surveillance renforcée, l’augmentation des tests au Laboratoire national de microbiologie et l’appui continu dans la mise en place de mesures de préparation dans les communautés inuites et des Premières Nations. Pour ce faire, nous allons investir 100 millions de dollars. Ce montant s’ajoute aux 50 millions de dollars qui ont déjà été versés pour soutenir la réponse immédiate des services de santé publique.
  • Augmenter les capacités du Canada en matière de recherche et développement, y compris la recherche sur les contre-mesures médicales. Ceci inclut les médicaments antiviraux, l’élaboration de vaccins et le soutien aux essais cliniques. 275 millions de dollars additionnels seront investis pour cette augmentation des capacités. Ce montant s’ajoute aux 27 millions de dollars récemment annoncés pour financer la recherche sur le coronavirus au Canada.
  • Assurer l’entreposage d’une quantité suffisante d’équipement de protection individuelle comme des masques chirurgicaux, des écrans faciaux et des blouses de contagion grâce à un soutien financier de 50 millions de dollars à l’Agence de la santé publique du Canada. Cette somme servira à acheter de l’équipement pour les provinces, les territoires et les besoins du gouvernement fédéral.
  • Lutter contre l’éclosion dans le monde et aider les pays plus vulnérables à se préparer et à répondre au virus. Pour ce faire, le gouvernement du Canada fera une contribution additionnelle de 50 millions de dollars pour appuyer les efforts de l’Organisation mondiale de la santé et d’autres partenaires.

Enfin, pour soutenir les entreprises si l'économie devait connaître un resserrement des conditions de crédit, le gouvernement agira rapidement pour stimuler l'économie en renforçant les investissements dans les établissements de prêt fédéraux comme la Banque de développement du Canada et Exportation et développement Canada.

Ce partenariat entre les corporations financières de la Couronne du Canada et les institutions financières du secteur privé, en réponse aux conditions de crédit pendant la crise financière de 2008-2009, a permis de fournir 11 milliards de dollars supplémentaires de crédit à 10 000 entreprises. De plus, des arrangements plus souples ont pu être pris pour les entreprises qui tentent de respecter leurs obligations de paiement envers l'Agence du revenu du Canada.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.