Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour assurer le bien-être des enfants de la Montérégie

OES remet près de 75 000$ au CISSSMO

Chargement du vidéo
durée 07h00
12 février 2020
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Au cours des six prochaines semaines, Opération Enfant Soleil videra ses coffres aux quatre coins du Québec lors de sa tournée annuelle de remises d’octrois financiers. En ce mardi 11 février, Annie Brocoli et les 2Frères étaient de passage à Salaberry-de-Valleyfield pour remettre 74 543 $ au CISSS de la Montérégie-Ouest et à l’école Sacré-Coeur.

Pour Annie Brocoli, il s’agira en juin prochain, d’une 17e année pour elle à l’animation du Téléthon Enfant Soleil, événement phare qui permet, chaque an, de recueillir des millions de dollars pour les enfants malades de la province. Pour le duo 2Frères, composé de Sonny et Erik Caouette, c’est une première expérience.

« Chaque année, on va chanter au téléthon. Mais en 2020, on a eu le goût de faire plus. C’est pourquoi on parcourra le Québec avec Annie au cours des prochaines semaines pour remettre les dons. On est tous les deux papas de filles de huit ans en santé, mais tous n’ont pas cette chance. On a bien hâte d’entendre les histoires des familles et de leur apporter un peu de réconfort », précisait le duo.

Près de 75 000$ remis dans la région

Une fois de plus cette année, OES est un fier contributeur financier pour le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest. Au total, c’est une somme de 74 543 $ qui a été remise à différentes instances chapeautées par le CISSS.

Le plus gros montant, soit 25 330$ a été octroyé à l’Hôpital du Suroît. Notons que depuis 1994, OES a versé 486 207 $ à cet hôpital.

Le second plus gros octroi, soit 19 976 $ va du côté du CLSC et Centre de services ambulatoires de Vaudreuil-Dorion. Depuis 2017, celui-ci a reçu 23 544 $ provenant d’OES.

Toujours à Vaudreuil-Dorion, le Centre de réadaptation en déficience physique reçoit une somme de 5 782 $. Ce montant financera l’achat d’une chaise « ergo adaptée », d’une table ajustable, d’un module escalier et d’un tapis de sol qui permettront d’améliorer le développement de l’enfant en toute sécurité. Depuis 2005, Opération Enfant Soleil a remis 123 489 $ à ce centre.

Enfin, pour le Fonds Josée Lavigueur visant à promouvoir la santé physique et mentale chez les enfants par l’activité physique, c’est l’école Sacré-Coeur de Salaberry-de-Valleyfield qui repartira avec une aide financière de 1428 $. Celle-ci permettra l’acquisition de six vélos d’équilibre et d’un ensemble de Poull-ball. Ces équipements contribueront au développement de la motricité globale chez les jeunes. Depuis 2019, Opération Enfant Soleil a versé 5 761 $ à cette école.

En entrevue avec Néomédia, une représentante du Centre ambulatoire de Vaudreuil-Dorion et une autre de l'Hôpital du Suroît expliquent à quoi serviront les dons dans leurs milieux respectifs. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 janvier 2023

Mieux manger aide à ralentir le déclin de la mémoire, selon une étude

Adopter de saines habitudes de vie peut ralentir le déclin de la mémoire qui accompagne le vieillissement, y compris chez les individus porteurs d'un gène qui augmente drastiquement le risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer, démontre une nouvelle étude à laquelle a participé un chercheur de l'Université McGill. Une saine alimentation est ...

22 janvier 2023

COVID-19: «Ce n’est pas la fin de la pandémie», dit la santé publique du Canada

Il est trop tôt pour conclure que la fin de la pandémie de COVID-19 est réellement en train de se produire malgré des tendances qui sont «une bonne nouvelle», a soutenu vendredi le sous-administrateur en chef de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), le Dr Howard Njoo.  «Non, ce n’est pas la fin de la pandémie», a-t-il répondu d'emblée ...

20 janvier 2023

Commotions: un retour à l'école rapide serait bénéfique pour les jeunes

Les jeunes qui ont subi une commotion cérébrale auraient tout intérêt à retourner à l'école dès que possible, en autant que des mesures soient prises pour accommoder leurs symptômes, ont constaté des chercheurs de l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO). Et paradoxalement, plus les symptômes étaient ...