Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Greffée du coeur

Johanne Prévost: renaître à l’arrivée de son premier petit-fils

durée 06h00
11 avril 2019
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans la vie, certains moments sont plus marquants que d’autres: une naissance, l’achat d’une première maison, un mariage ou un décès. La résidente de Saint-Lazare, Johanne Prévost, mère de deux enfants se souviendra toute sa vie du 24 février 2015. En ce jour important, son premier petit-fils est né et quelques heures plus tard, soit le 25 février, elle a aussi connu une renaissance en recevant un nouveau coeur. 

En ce mois de sensibilisation aux dons d’organes, Mme Prévost a accepté de raconter son histoire à Néomédia Vaudreuil-Soulanges. Son parcours des dernières années est empreint de courage, de détermination et de résilience. 

« En 2007, je travaillais comme éducatrice en service de garde dans une école primaire. Pendant l’été, j’ai commencé à ressentir les symptômes d’un rhume, mais il ne passait pas. C’est là que mes problèmes de santé ont commencé. On m’a diagnostiqué une bronchite et on m’a prescrit des antibiotiques », raconte-t-elle sous les yeux de son conjoint Claude et de Jérémy, son 2e petit-fils âgé de 10 mois. 

Crédit photo: STÉPHANE BRUNET 

Au fil des jours, elle apprend que ce « rhume » était en fait un virus qui s’est attaqué à son coeur. Cet étranger qui s’est invité sans s’annoncer a laissé 29 lbs d’eau dans ses poumons. « C’est après un scan demandé par un médecin de l’urgence à l’Hôpital qui a découvert que l’enveloppe de mon coeur était pleine d’eau. Il était minuit moins une, deux jours plus tard et mon mari m’aurait trouvé morte à la maison », relate-t-elle. 

Avant le beau temps, la pluie et les orages 

La mort, Johanne Prévost l’a vu de près. Elle compte plusieurs arrêts cardiaques à son actif avant de recevoir son nouveau coeur. « Je me souviens que quelques semaines avant la greffe, je me suis évanouie dans ma douche. Par chance, vu que j’avais un pacemaker, je suis toujours revenue à moi. Je me suis accrochée à la vie quand j’ai su que ma bru était enceinte », poursuit-elle émotive. 

Le petit Anthony, maintenant âgé de quatre ans, a été sa bouée de sauvetage dans les moments plus durs. Tout comme son mari Claude et ses enfants Jean-François et  Sophie. Au fil de son hospitalisation, Mme Prévost a aussi tissé une amitié avec l’humoriste François Morency, son comique préféré. « Il est venu me voir à l’Institut de cardiologie de Montréal dans un moment où rien n’allait.  Nous avons gardé contact, il est vraiment généreux et extraordinaire. » 

Le bonheur à son comble 

Le 24 février 2015, la journée de Johanne Prévost a bien commencé. Elle apprenait l’arrivée de son petit rayon de soleil et premier petit-fils de la famille. Quelques heures plus tard, elle vivait sa renaissance personnelle avec l’arrivée d’un coeur pour elle. Bien qu’elle ait été habitée par un sentiment de culpabilité, elle était heureuse. 

« Je ne pouvais pas m’empêcher de penser que quelqu’un a dû mourir pour que moi je vive. Mais je remercie tous les jours ce donneur, parce que grâce à lui et sa famille, je peux voir la mienne grandir. Aujourd’hui, j’ai une vie normale. Je peux faire des randonnées et jouer avec mes petits-enfants. Maintenant, je me fais un devoir de sensibiliser les gens aux dons d’organes, parce que oui, ça peut changer des vies », confie-t-elle. 

Précisons qu’un donneur peut sauver huit vies et venir en aide à 20 autres. Tout ça, en prenant quelques secondes pour signer le verso de sa carte d’assurance-maladie et en informant ses proches de sa décision.

Quel message aimerait-elle livrer à la population en plein mois de la sensibilisation aux dons d’organes? « Profitez de la vie au maximum et de tous les beaux moments qu’elle vous offre. Aidez les autres de toutes les façons possibles dont en signant votre carte d’assurance-maladie, ça prend deux minutes et ça peut faire une vraie différence dans la vie de quelqu’un », conclut-elle. 

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • LA
    Lise-Aubé
    temps Il y a 5 ans
    Signer vos cartes,pour le dons d’organes qui sait un jour vous pourriez être cette personne dans le besoin,sa ne prend que quelque seconde de votre temps pour sauver des vies ❤️

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 juin 2024

Les melons peuvent être contaminés à la salmonelle

C'est l'été et les melons constituent souvent une collation rafraichissante pour nous et nos familles. Saviez-vous que les melons peuvent être contaminés par la salmonelle? La Dirction de la santé publique de la Montérégie met en garde la population à cet effet. La peau ou l'écorce de tous les melons peut devenir contaminée, car ils sont cultivés ...

Coups de chaleur au travail: Soyez vigilants

Il fait beau, il fait chaud, l'été est bel et bien installé sur Vaudreuil-Soulanges. Mais que l'on aime ou pas la chaleur estivale, il convient d’être prudent pour éviter un coup de soleil ou un coup de chaleur. La masse d'air chaud qui recouvre le sud du Québec depuis quelques jours devrait persister jusqu'à jeudi matin. Les températures ...

Données de l'ISQ: les Québécois fument moins la cigarette, mais vapotent plus

La proportion des Québécois qui fument la cigarette tend à diminuer, mais ils sont plus nombreux à vapoter, montre de nouvelles données de l'Institut de la statistique (ISQ) dévoilées jeudi. L'Enquête québécoise sur le tabac et les produits de vapotage de 2023 a été menée auprès de 12 000 personnes de 15 ans et plus. Il en ressort que les jeunes ...