Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une étude jette un doute sur l'instauration de la reconnaissance faciale au Parlement

durée 10h00
30 août 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Une étude préparée pour le Service de protection parlementaire indique que l'utilisation de la technologie de reconnaissance faciale comme outil de sécurité sur la colline du Parlement poserait des risques importants sur le plan juridique, de la vie privée et des droits de la personne — et pourrait même être illégale.

Elle prévient que la technologie pourrait être utilisée pour surveiller, suivre et identifier ou mal identifier une personne. Elle pourrait aussi conduire à des décisions qui entraîneraient des interpellations, des interrogatoires, des détentions ou des interdictions arbitraires d'entrer dans l'enceinte parlementaire.

Les conclusions sont dévoilées alors que plusieurs s'inquiètent de la sécurité des politiciens et de ceux qui participent à l'arène publique. Récemment, des députés et des journalistes — surtout des femmes et des personnes de couleur — ont fait l'objet d'injures et de menaces.

Le rapport a été achevé en avril par le Leadership Lab de l'Université métropolitaine de Toronto, à la demande du Service de protection parlementaire, qui a financé la recherche.

Les informations ont été recueillies grâce à des entretiens avec des membres des services de protection ainsi qu'avec des avocats, des universitaires et des personnes spécialisées dans la reconnaissance faciale.

Le Service de protection parlementaire affirme qu'il n'utilise pas — et qu'il n'a pas l'intention d'instaurer — la technologie de reconnaissance faciale, mais ajoute qu'il doit en savoir plus sur «les menaces et les technologies émergentes et en constante évolution» pour assurer la sécurité dans l'enceinte parlementaire. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Hockey Québec désavoue Hockey Canada et retient des fonds qui lui sont destinés

Hockey Québec a adopté une motion de désaveu envers Hockey Canada, en laquelle la fédération provinciale n'a plus confiance, et retiendra des fonds habituellement transférés à l'organisme national. La motion, adoptée lors de la séance du conseil d'administration de Hockey Québec mardi soir, a d'abord été rapportée par La Presse. Cette motion ...

durée Hier 16h13

Immigration: Trudeau maintient sa position face aux demandes de Legault

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, a semblé maintenir la porte fermée, mercredi, face aux demandes de son homologue québécois, François Legault, pour des pouvoirs accrus en immigration. «On a parlé de la protection du français et, comme vous le savez, on est là pour protéger le français au Québec et partout à travers le pays. On va ...

durée Hier 9h10

Deux juristes s'opposent sur la mention de la Charte de la langue française dans C-13

Deux éminents juristes ont présenté des opinions divergentes quant à la mention de la Charte de la langue française dans le projet de loi visant à moderniser la Loi sur les langues officielles, lors d'une comparution lundi devant un comité sénatorial. Questionné par le sénateur montréalais Tony Loffreda qui se demandait s'il s'agit d'un «terrain ...