Publicité

16 septembre 2021 - 12:00

Pelletée de terre 

Bientôt une caserne incendie à Notre-Dame-de-L’Île-Perrot

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La mairesse de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot, Danie Deschênes, était heureuse de dévoiler ce mardi ce à quoi pourrait ressembler la nouvelle caserne du Service de sécurité incendie conjoint avec la municipalité de Pincourt, dont la construction débutera sous peu. 

« C’est une grande étape », a-t-elle lancé en introduction. Les travaux de construction devraient s’amorcer dès le mois d’octobre prochain. Le processus d’appel d’offres est en cours et le règlement d’emprunt et l’évaluation environnementale sont autorisés.

Mme Deschênes en a profité pour remercier sa famille, qui était présente à la conférence de presse, mais aussi tous ceux qui ont collaboré de près ou de loin à ce projet. 

L’ensemble des conseillers de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot et de Pincourt étaient présents, ainsi que les membres du nouveau Service de sécurité incendie conjoint entre les deux municipalités, dont Yannick Bernier, ayant participé à l’élaboration de cette caserne. 

« Vous avez besoin d’un lieu de travail convenable, bien situé, stratégique pour nos deux villes », a-t-elle souligné. 

La nouvelle caserne, moderne et épurée, sera érigée sur un terrain vacant à l’intersection des boulevards Don Quichotte et Saint-Joseph, soit en face de la bibliothèque Marie-Uguay. 

Cela permettra un meilleur temps de réponse, notamment pour les citoyens résidant à l’extrémité de Notre-Dame. 

Rappelons que la Ville a dû mettre fin à son entente avec L’Île-Perrot en raison d’une mésentente sur la desserte et la possibilité de construire une nouvelle caserne qui aurait répondu aux besoins de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot.

Mme Deschênes était toutefois ravie de cette nouvelle collaboration. Elle a d’ailleurs exprimé au maire de Pincourt, Yvan Cardinal, à quel point il avait un conseil « exceptionnel ».

À lire également:

Le Service de sécurité incendie de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot se joint officiellement à celui de Pincourt

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.