Publicité

21 janvier 2021 - 15:00 | Mis à jour : 15:00

Encore trop d'hospitalisations

« On ne pourra pas tout rouvrir dans les prochaines semaines », selon François Legault

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Québec qu'«on ne pourra pas tout rouvrir dans les prochaines semaines, car le nombre d'hospitalisations est encore trop important. » 

En effet, il a souligné l'importance de réduire les hospitalisations, qui s'élèvent aujourd'hui à plus de 1 400, pour pouvoir arrêter le délestage et rattraper le retard qui lui est associé. 

« Les signes sont encourageants, mais on a encore beaucoup de chemin à parcourir. Le nombre de cas par jour diminue depuis 10 jours, mais le personnel médical est épuisé. Si vous avez envie de tricher, pensez à eux! » 

Le premier ministre a également expliqué que le couvre-feu était efficace, car il permet de limiter les contacts notamment dans les maisons. « On n'exclut pas la possibilité de le prolonger, car il ne peut pas y avoir de relâchement tant qu'il y a trop d'hospitalisations. »

François Legault a cependant rappelé l'importance de limiter les contacts non essentiels, surtout avec des personnes de 65 ans et plus, car ce public représente 80 % des hospitalisations et 95 % des décès. 

Le Dr Horacio Arruda a par ailleurs exprimé que le gouvernement se préparait à toutes les possibilités, y compris celle d’une troisième vague. « Mais nous avons beaucoup appris de la première vague, puis de la deuxième, nous savons donc mieux comment agir. »

La vaccination
Le premier ministre a annoncé que presque 100 % des patients de CHSLD ont reçu la première dose du vaccin, soit 36 000 personnes sur environ 40 000.

À propos du retard de livraison de vaccins, le Dr Arruda a justifié l’attente de l’accès à la deuxième dose par un calcul d’efficacité. « Une dose à plus de personnes sauve plus de vies que deux doses à moins de personnes. »

Le retour des codes couleur ?
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé était lui aussi présent lors de cette conférence et a abordé le point des réglementations régionales.

« On aimerait beaucoup revenir aux codes couleur, car on voit effectivement que les données sont différentes selon les régions. Cependant la situation globale est encore fragile, surtout à Montréal et à Laval. On a hâte de revenir sur des bases régionales, mais on attend que les hospitalisations diminuent. Il ne faut rien lâcher. » 

La police et les itinérants
Le premier ministre a d’abord remercié les policiers pour leur « excellent travail qui sauve des vies » et est revenu sur le cas des itinérants, en lien avec le décès de Raphaël André à Montréal dont il a dit avoir été touché.

« Les policiers connaissent les itinérants et leur réalité. Ils ne s’amusent pas à leur donner des contraventions pour rien, leur but c’est de les amener au chaud. Ma responsabilité est de trouver un équilibre pour faire appliquer le couvre-feu », a-t-il expliqué en ajoutant que le gouvernement du Québec ouvre de nouveaux hébergements au fur et à mesure que le besoin en est signalé. 

« Nous voulons tous aider les itinérants, nous n’avons pas le temps de nous diviser, il faut travailler ensemble. » 

Voyage à l’étranger
M. Legault doit avoir une rencontre avec Justin Trudeau ce soir, à laquelle il souhaite réitérer sa demande d’interdiction des voyages à l’étranger non essentiel.

« Nous sommes aussi ouverts à d’autres alternatives. Par exemple, comme en Nouvelle-Zélande, on pourrait exiger que tous les voyageurs soient mis en quarantaine dans une chambre d’hôtel, de façon surveillée et payée par le voyageur lui-même. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Les cas diminue car le monde se sont vu durant les fêtes et après il y a eu une hausse (beaucoup n'ont pas respecté les restrictions, mais ce sont les fêtes et l'ont devait s'attendre aux besoins humains). Début janvier, les gens ont recommencé a suivre les directives et moins se voir, voici pourquoi les cas baisses. Ceci n'a rien a voir avec un couvre feu punitif sans raison d'être.

    Économie - 2021-01-21 16:38