Publicité

29 octobre 2020 - 07:00

Commission de l’aménagement du territoire

« Nous demandons au gouvernement d’adopter une approche par le risque complète » - Guy Pilon

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est à titre de membre du conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de maire de la Ville de Vaudreuil-Dorion que M. Guy Pilon a participé aux auditions publiques de la Commission de l’aménagement du territoire sur le projet de loi 67, ce mardi.

Rappelons que le projet de loi 67 vise à instaurer un nouveau régime d’aménagement dans les zones inondables des lacs et des cours d’eau, octroyant temporairement aux municipalités des pouvoirs visant à répondre à certains besoins et modifiant diverses dispositions.

Bien qu’il représente un premier pas important pour améliorer la gestion des zones inondables, la CMM estime que le projet de loi 67 doit inclure des dispositions afin de mettre en place une approche complète de gestion par le risque pour répondre à la variété des réalités propres des secteurs en zone inondable.

« Nous demandons au gouvernement d’adopter une approche par le risque complète. Tel que le gouvernement du Québec l’a fait dans le cadre de l’adoption de la zone d’intervention spéciale, le nouveau cadre doit permettre aux municipalités de travailler en vue de la protection de leurs citoyens, de leur propriété et des infrastructures dont ils dépendent », a laissé savoir M. Pilon.

Déléguer aux instances locales

En ce sens, accompagné de son homologue de Deux-Montagnes, M. Denis Martin, M. Pilon a présenté aux parlementaires siégeant à la commission, dont la députée provinciale de Vaudreuil, Mme Marie-Claude Nichols, cinq recommandations émises par la CMM.

Principalement, la CMM propose de modifier l’article 93 dans le but de mieux refléter l’approche globale du risque et de déléguer la réalisation de la cartographie à une instance locale, régionale ou métropolitaine.

Rappelons que dans un régime complet basé sur le risque, c’est à partir de l’ensemble des niveaux d’exposition que des analyses de risque doivent être réalisées pour déterminer les mesures à mettre en place pour réduire la vulnérabilité des personnes et des biens.

Cette approche doit permettre d’évaluer la portée de chacune d’elles et de comparer leur coût aux dommages et aux pertes qu’elles contribuent à limiter.

« Jusqu’ici, nous avons su protéger notre territoire des inondations, mais il est important que le gouvernement permette aux municipalités d’adopter une approche par le risque pour trouver des solutions permanentes à ce problème », ajoute le maire de Vaudreuil-Dorion.

« Plusieurs infrastructures d’intérêt public de la Ville de Vaudreuil-Dorion nécessitent d’être protégées chaque année de manière temporaire afin d’éviter que des inondations extrêmes aient des répercussions majeures pour tous nos citoyens. Sans nos interventions, une école secondaire de plus de 3 500 étudiants, un CHSLD et notre usine de filtration auraient été inaccessibles pendant les inondations. Notre artère de circulation principale aurait été submergée. Même si la fréquence des inondations est faible, les impacts eux seraient majeurs », conclut M. Pilon.

Les autres recommandations:

  • S’assurer que les mesures de gestion des risques d’inondation découleront d’une analyse du risque élaborée en fonction de l’ensemble du cours d’eau concerné;
  • Redéfinir le rôle du comité national d’experts;
  • Appuyer la possibilité pour le ministre du MELCC de déléguer la réalisation de la cartographie à la CMM;
  • Inclure la possibilité pour une MRC de déléguer la réalisation de son plan de gestion des risques d’inondation, en totalité ou en partie, à une communauté métropolitaine.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.