Publicité
13 février 2020 - 10:00 | Mis à jour : 10:08

Ils ont pris part au Forum étudiant à l'Assemblée nationale en janvier

Cinq étudiants du Collège de Valleyfield initiés à la politique provinciale

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Du 13 au 17 janvier derniers, cinq étudiants du Collège de Valleyfield ont pu se familiariser de près avec la politique provinciale. C’est qu’ils ont pris part à la 28e législature du Forum étudiant, une activité de simulation parlementaire qui se déroule chaque année à l’Assemblée nationale, à Québec.

L’un d’eux a même reçu une reconnaissance pour son implication et la force de son discours. Chaque année, l’Assemblée nationale, à Québec ouvre ses portes aux étudiants de la province. L’objectif? Leur faire vivre la démocratie parlementaire.

« À partir des règles de procédures de l’Assemblée, adaptées à la durée de la simulation, les participants approfondissent leurs connaissances de la procédure parlementaire, du processus législatif et du fonctionnement d’un état démocratique, au contact de spécialistes du milieu. Cinq étudiants du Cégep de Valleyfield ont participé à cette activité de prestige qui a réuni cette année plus d'une vingtaine d'établissements collégiaux et plus de 150 participants », précise la technicienne en information au Collège de Valleyfield, Michelle Lemay.

La délégation locale était composée d’étudiants en Sciences humaines, en Techniques administratives et en Techniques juridiques. Ils ont occupé, pour l’occasion, les postes suivants:

  • Mathieu Bourque : Porte-parole en matière de relations canadiennes, et de francophonie canadienne, en matière des institutions démocratiques et de la réforme électorale et de l’accès à l’information;
  • Édouard Thibault : membre de la commission parlementaire en matière d'agriculture, de pêcheries et d’alimentation;
  • James-William Caron : Président de la commission en charge du mandat d’initiative;
  • Angélique Hébert-Kelly : leader parlementaire;
  • Daniel Roy-Lamontagne : Porte-parole en matière de finances, d’administration gouvernementale et pour le Conseil du trésor.

Pour les guider dans cette expérience, les étudiants étaient accompagnés des enseignants de sciences politiques du Cégep de Valleyfield, Fodé-Moussa Keita et Daniel Gauthier, dont l’implication et l’expérience au sein de leur discipline est, chaque année, très appréciée.

Au cours de son séjour, l’équipe du Cégep de Valleyfield a également eu l’occasion de rencontrer M. Claude Reid, député fédéral de Beauharnois, à ses bureaux de l’Assemblée nationale, lors d’un petit-déjeuner causerie portant autour du thème politique.

Moments forts et reconnaissances

Parmi les moments forts de cette simulation parlementaire, notons la participation d’Édouard Thibault qui a pris la parole lors d’une déclaration des députés, afin de remettre un vibrant hommage à Serge Marcil, ancien député de Beauharnois qui a trouvé la mort suite au tremblement de terre qui a eu lieu en Haïti en 2010.

Notons également la reconnaissance globale de l’implication et du rôle de leadership exercée par Mathieu Bourque, porte-parole en matière de relations canadiennes et de francophonie canadienne, du Front progressiste-écologique lors du Forum Mathieu a offert un discours portant sur la situation de la langue française au Québec qui s’est avéré être parmi les plus marquants d’une des séances parlementaires et qui a d’ailleurs été souligné par deux quotidiens publiés lors de la simulation, dont l’un l’a nommé comme 3e étoiles du Match du 15 janvier.

Au terme de son expérience parlementaire, Mathieu a également reçu le prix de la Fondation Jean-Charles Bonenfant, accompagné d’une bourse de 50$, pour souligner la qualité de son implication au sein de son groupe parlementaire de la 2e opposition à l’Assemblée nationale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.