Publicité
22 novembre 2019 - 07:00

« D’abord, nous allons donner la chance au coureur et j’offre toute ma collaboration pour faire avancer les dossiers importants, comme la lutte aux changements climatiques et les compensations financières promises au secteur agricole »,

Claude DeBellefeuille se dit prête à travailler avec le nouveau cabinet de Justin Trudeau

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Au surlendemain de l'annonce des nominations au sein du cabinet ministériel par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, Claude DeBellefeuille, députée de Salaberry-Suroît et whip du Bloc Québécois, se dit prête à travailler étroitement avec les instances concernées pour faire avancer les dossiers importants.

« D’abord, nous allons donner la chance au coureur et j’offre toute ma collaboration pour faire avancer les dossiers importants, comme la lutte aux changements climatiques et les compensations financières promises au secteur agricole », a déclaré d’entrée de jeu madame DeBellefeuille.

« La présence de ministres québécois n’est pas une garantie de représentation. Le Bloc Québécois sera là pour talonner le gouvernement Trudeau et mettre de la pression sur son gouvernement minoritaire, c’est ce qui donnera un poids important pour les intérêts québécois » juge la représentante de Salaberry-Suroît.

Grève du CN et impact sur l’approvisionnement en propane

Concernant la grève générale illimitée déclenchée par les employés du CN en raison de différends sur la santé et la sécurité en milieu de travail, lundi dernier, la députée bloquiste affirme que l'équipe d'Yves-François Blanchet a discuté avec le ministre des Transports, M. Marc Garneau afin de le sensibiliser à l'enjeu.

« Nous demandons au gouvernement fédéral d’intervenir en faveur de la reprise des négociations afin d’assurer que le conflit de travail au CN ne mette pas en péril les entreprises du Québec, notamment nos producteurs agricoles. Il y a moyen de trouver une voie de passage qui respecte leurs droits des travailleurs et celle du public sans mettre en danger l’agriculture québécoise et notre économie »

Rappelons que les employés du CN s’opposent notamment à l’exigence pour les conducteurs de conduire seuls les trains, une pratique dénoncée par le Bureau de la sécurité des transports ainsi que par le Bloc Québécois en plus d’être mise en cause dans la tragédie de 2013 à Lac-Mégantic. Ils dénoncent également des coupes de 1 600 postes prétendument causées par un ralentissement économique qu’un long conflit de travail viendra inévitablement empirer.

Déjà mardi, plusieurs agriculteurs et représentants des producteurs de grains ont massivement communiqué avec madame DeBellefeuille qui s’est chargée de bien faire le tour de l’enjeu et d’identifier des pistes de solution possibles. Ce secteur a été le premier à subir l’impact de cette grève, alors que l’approvisionnement en propane est nécessaire pour le séchage des grains. Cette tuile s’ajoute à une année déjà difficile.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.