Publicité

16 mars 2018 - 10:20 | Mis à jour : 10:45

L'expertise des gens d'ici se rendra au Burkina Faso et au Mali

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est devant de nombreux invités que, le jeudi 15 mars, la MRC de Vaudreuil-Soulanges et la Ville de Rigaud ont profité de la présence de leurs partenaires maliens et burkinabés dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges pour signer les ententes qui scellent ces partenariats d’une durée de cinq ans. Dans le cadre de ces partenariats, la MRC de Vaudreuil-Soulanges travaille avec les communes de Bobo-Dioulasso et de Banfora au Burkina Faso et la Ville de Rigaud travaille avec la région de Sikasso au Mali.

Ces ententes s’inscrivent dans le cadre du programme Partenariats municipaux pour l’Innovation et le développement économique local piloté par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et financé par Affaires mondiales Canada.

La MRC de Vaudreuil-Soulanges et la Ville de Rigaud ont été choisies par la FCM pour faire partie de ces partenariats en fonction de leurs expertises. Le volet Afrique de l’Ouest de la FCM a comme objectif de favoriser le développement d’un corridor de commerce entre le Mali, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire en veillant à l’intégration des femmes et des jeunes.

La MRC de Vaudreuil-Soulanges et la Ville de Rigaud travaillent de près avec leurs homologues québécois de la MRC des Laurentides, la MRC d’Argenteuil et la MRC de Marguerite d’Youville, qui ont, elles aussi des partenariats avec des communes de la région.

Grâce à une enveloppe de plus de 19 M$ le programme de Partenariats municipaux pour l’innovation – Développement économique local (PMI-DEL) permet de mettre en oeuvre de nombreux projets de croissance économique durable et de renforcement des capacités en collaboration avec des gouvernements locaux et leurs associations. Ce programme permettra également de créer des opportunités d’échange entre les gouvernements locaux et avec leurs réseaux.

« C’est un privilège pour moi de retrouver mes bons amis de Banfora et de Bobo-Dioulasso et de sceller nos amitiés par la signature de ce partenariat. Vaudreuil-Soulanges partage beaucoup de points en communs avec ces communes du Burkina Faso et je crois que l’ensemble de nos échanges sera fructueux des deux côtés de l’Atlantique. Nous avons beaucoup à apprendre de nos homologues africains, qui sont créatifs, chaleureux et qui accordent une importance particulière aux relations humaines et à la famille », a souligné M. Patrick Bousez, Préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et et maire de la municipalité de Rivière-Beaudette.

Faire voyager l’expertise des gens d’ici

Lors de leur passage dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, les délégations maliennes et burkinabés ont rencontré de nombreuses entreprises, organismes de développement social ainsi que les représentants de la Chambre de commerce et d’Industrie de Vaudreuil-Soulanges.

« L’objectif de cette mission est de présenter le modèle de développement économique de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et de la Ville de Rigaud, la gouvernance et ses politiques afin de pouvoir amorcer les partenariats avec les communes de Bobo-Dioulasso, de Banfora et de Sikasso », a poursuivi M. Patrick Bousez.

«  Je suis fière de constater que les échanges ont été très fructueux jusqu’à présent et qu’il y a de nombreuses opportunités pour les entreprises d’ici de s’insérer dans le programme », a renchérit Danie Deschênes, Vice-présidente de DEV Vaudreuil-Soulanges et mairesse de la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

De son côté, le maire de la Commune de Bobo-Dioulasso et 1er président de l’Association des Municipalités du Burkina Faso, Bourahima SANOU, a tenu à souligner à quel point le PMI-DEL représente une opportunité de solutionner un défi majeur qui s’est toujours posé à la marche du processus de développement local, dans sa communauté.

« Nous pensons vraiment que le développement économique doit faire partie de nos missions, parce qu’en tant qu’élus locaux, nous connaissons mieux notre commune, ses contraintes, ses atouts et son environnement sociologique a, quant à lui, tenu à ajouter M. Aboubakar HEMA, maire de la commune de Banfora. Nous sommes donc mieux placés pour amorcer le développement endogène de nos communes, un développement durable et équitable qui prendra en compte tous les groupes sociaux à savoir les femmes et les jeunes. »

La mise en place d’un corridor économique

« Nous sommes ravis d’avoir été invités par la MRC de Vaudreuil-Soulanges à participer à ce magnifique projet qui permettra, assurément, de mettre en place un corridor économique entre nos entreprises de Rigaud et le Mali, la Côte d’Ivoire ainsi que le Burkina Faso. Après une semaine passée chez nous, cette délégation a tissé des liens avec notre communauté et de nombreux projets sont déjà en bouillonnement ! », a déclaré monsieur Hans Gruenwald Jr, maire de la Ville de Rigaud.

Heureux de participer à la signature de la Convention de la région de Sikasso au Mali et la Ville de Rigaud, le Conseiller régionale de Sikasso, M. Fousseni Dembele, a renchéri en soulignant que « cet acte est hautement significatif pour nous et constitue pour la concrétisation de la volonté ferme des collectivités du Québec à vouloir partager leurs expériences avec le continent africain. »

 

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.