Publicité

29 novembre 2021 - 13:00 | Mis à jour : 13:10

Premiers répondants et pompiers doivent composer avec les aléas de la technologie

Réseau cellulaire: une panne qui a des impacts sur les services d'urgence de la région

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une importante panne du réseau cellulaire touche plusieurs abonnés de la région de Vaudreuil-Soulanges. Parmi eux, on retrouve bien sûr les détenteurs d’un appareil de téléphonie mobile, mais aussi les premiers répondants et pompiers de la région.

Au cours de la dernière heure, de nombreux abonnés des fournisseurs Bell, Rogers, Telus, Koodo et Public Mobile ont rapporté être touchés par cette importante panne.

Celle-ci touche notamment les services d’urgence de la région dont les premiers répondants et pompiers qui doivent composer avec les aléas d’une telle situation comme en témoigne le directeur du Service de sécurité incendie de Pincourt, Yanick Bernier.

« Il y a une réflexion à faire sur le sujet sans contredit. Ici, à Pincourt et Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, nous avons un système de radio indépendant qui nous permet de communiquer entre nous en cas de panne du réseau cellulaire. Mais ce ne sont vraiment pas tous les services incendies de la région qui un plan B comme celui-là », résume-t-il.

Via cette technologie, les pompiers de Pincourt ou Notre-Dame-de-l’Île-Perrot qui se déplace dans la région peuvent entendre ce qui se dit sur les ondes jusqu’à Saint-Lazare. « S’ils sont à Montréal, ce n’est pas possible d’entendre. Mais c’est le moyen que nous avons trouvé et mis en place pour pallier lors d’une panne de réseau cellulaire. Nous en sommes dépendants et il faut vraiment trouver une solution », ajoute-t-il.

Pas de pompiers en caserne

La principale problématique pour ces services d’urgence réside dans le fait que le personnel, souvent composé de pompiers à temps partiel, n’est pas à la caserne en tout temps. « Ils sont souvent à la maison ou ailleurs parce qu’ils ont un autre emploi. La majorité des employés des services incendies ou des premiers répondants sont joignables uniquement par cellulaire. Par exemple, plusieurs jeunes pompiers n’ont pas de ligne fixe à la maison, ils communiquent uniquement avec un téléphone mobile », image-t-il.

Quelle est la solution pour s’assurer d’avoir des ressources disponibles pour répondre aux appels de premiers répondants ou incendies en cas de panne de réseau? « Avec un service alternatif comme pour nous ou faire entrer des pompiers en caserne à temps plein. Malheureusement, ce ne sont que ces deux solutions qui peuvent être mises en place. C’est pourquoi il faut réfléchir à une façon de faire autre que l’actuelle. Nous sommes dépendants de cette nouvelle technologie et c’est, dans la majorité des cas très utile, mais ce n’est pas infaillible », mentionne-t-il.

Selon des informations obtenues par Néomédia, même les Services incendies qui comptent des pompiers en caserne, comme à Vaudreuil-Dorion, on aurait noté des problèmes au niveau de la transmission des appels plus tôt aujourd'hui en lien avec la panne. La centrale Alerte-Santé aurait éprouvé des difficultés de communication avec les premiers répondants des divers services incendies de la région. 

 

L’un des systèmes qui pourrait être remis en place et qui a fait ses preuves dans le passé est le téléavertisseur. « Personnellement, j’aimais bien ce moyen de communication, car il ne connaissait pas de raté. Aujourd’hui, seulement 10 % des pompiers l’utilise toujours », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.