Publicité
14 mars 2020 - 09:00

Probation de deux ans à sa sortie à la fin juin

102 jours de prison pour l’ex-hockeyeur de la LNH, Patrick Bordeleau

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Celui qui enfile les couleurs des Pétroliers du Nord, Patrick Bordeleau, devra rester derrières les barreaux pour encore 102 jours. C’est la décision qu’a rendu le juge Bertrand St-Arnaud dans le dossier de l’accusé qui s’est avoué coupable d’une fraude de 63 000$, de harcèlement criminel et de bris de probation.

Celui qui a déjà écoulé un contrat de trois ans, à plus de 1M$ par année dans la LNH, sortira à la fin juin de prison. À sa sortie, il sera en période de probation pour une période de deux ans. Au cours de celle-ci, il devra respecter une série de conditions sévères.

Avec cette sentence, le juge a amalgamé les suggestions de la défense et la Couronne, qui demandait respectivement des travaux communautaires et de la prison à purger de façon discontinue et de la prison ferme. « En déduisant votre détention préventive, il vous reste 102 jours derrière les barreaux à compter d’aujourd’hui, le vendredi 13 mars. À votre sortie, vous devrez effectuer 160 heures de travaux communautaires en 16 mois. Assurez-vous de les compléter puisque ce sera l’une de vos conditions. Autrement, vous serez de nouveau accusé pour bris de probation », indiquait M. St-Arnaud à l’accusé.

En plus de s’impliquer dans la collectivité, Bordeleau devra aussi s’abstenir d’avoir des contacts, directs ou indirects avec sa victime et sa famille, sauf à l’initiative de son ex-conjointe, aussi mère des deux enfants du couple. Voici les autres conditions qu’il devra respecter à sa sortie du pénitencier:

  • Ne pas se trouver physiquement à 200 mètres du lieu de résidence, de travail ou d’étude de la victime et de ses proches;
  • Ne pas se trouver dans une maison de jeu ou un endroit où l’on retrouve des videos poker;
  • Assister une fois par semaine à une rencontre de groupe d’entraide de son choix (G.A., N.A, C.A ou café-causerie Le Virage) et en faire la preuve à son agent de probation;
  • Ne pas avoir en sa possession des drogues, sauf en cas de prescription;
  • Ne pas faire usage, vente, traffic ou distribution de drogues;
  • Ne pas posséder de documents bancaires (carte de crédit, carte de débit, chèque ou traite bancaire) qui ne sont pas à son nom;
  • Ne pas posséder d’autres documents légaux (permis de conduite, carte assurance sociale) qui ne sont pas à son nom;
  • Ne pas posséder d’armes;

« La balle est maintenant dans votre camp. J’espère ne pas vous revoir. Je suis confiant que vous pouvez vous en sortir. Si vous faites preuve d’autant de persévérance et de détermination que celles utilisées pour vous rendre dans la LNH, vous réussirez. Pour vous, pour vos enfants, j’espère que vous reprendrez le dessus sur votre vie. Bonne chance », concluait le juge en s’adressant à l’accusé qui pleurait pendant la lecture du jugement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.