Publicité
11 janvier 2019 - 10:57 | Mis à jour : 11:09

Un conseiller en placement de Hudson reçoit une peine d'emprisonnement

Par Jessica Brisson, Journaliste

Un conseiller en placement de Hudson s'est vu imposer des amendes totalisant 214 000 $ ainsi qu'une peine d'emprisonnement de quatre mois à la suite d'une poursuite pénale intentée par l'Autorité des marchés financiers pour avoir floué au moins deux investisseurs.

Le 27 février 2018, M. Biduk avait plaidé coupable aux douze chefs d'accusation auxquels il faisait face, soit cinq chefs d'accusation d'exercice illégal de l'activité de courtier en valeurs, cinq chefs d'accusation de placement sans prospectus et deux chefs d'accusation pour avoir transmis des informations fausses ou trompeuses à un investisseur.

L'enquête menée par l'Autorité a démontré que Roger Biduk, alors qu'il était inscrit auprès de l'Autorité à titre de représentant de courtier en valeurs de plein exercice, a profité du lien de confiance qu'il avait établi avec ses clients pour solliciter des investissements à deux d'entre eux. 

L'argent recueilli n'a pas été investi comme prévu et a plutôt servi à subvenir aux besoins personnels de M. Biduk. Celui-ci a également produit de faux relevés de placement et les a transmis à l'un des investisseurs afin de tenter de lui démontrer que son argent était bel et bien investi.

C'est le 19 décembre 2018 que l'honorable Natalie Boisvert, juge de paix magistrat de la Cour du Québec, district de Beauharnois a déposé son verdict. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.