Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les Cèdres

Un entrepreneur appelle à la prudence après la découverte de pièges à coyotes sur ses terres

durée 12h18
7 février 2024
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

** Attention, les images ci-dessous pourraient choquer certains lecteurs **

« Je trouve ça extrêmement cruel de faire souffrir des animaux ainsi. Je ne sais pas comment la personne qui a installé ces pièges fait pour bien dormir la nuit ». Voilà les propos du président de la Pépinière Cramer, située sur le chemin Saint-Dominique aux Cèdres, Mario Cramerstetter qui a contacté Néomédia pour dénoncer la présence de pièges à coyotes sur ses terres. 

À lire également: 

Prudence : un pékan a été aperçu à Pincourt

Précisons d'entrée de jeu que la superficie totale des terrains appartenant à la Pépinière Cramer est de 60 millions de pieds carrés ou de 1600 arpents. Pour imager le tout, il suffit d'apposer cote-à-cote 700 terrains de football pour se faire une idée de la grandeur des lots qui sont la propriété de l'entreprise familiale. 

En entrevue vidéo avec Néomédia, l'homme d'affaires raconte comment un de ses employés a découvert, la semaine dernière, la présence de pièges sur le terrain de l'entreprise prenant place au 1002 chemin Saint-Dominique. 

Au cours de l'entretien filmé, Mario Cramerstetter aborde aussi les impacts de la présence de ces dispositifs sur ses terrains, tant sur ses employés, que sur la clientèle et lui-même. Il raconte notamment l'histoire de River, un chien découvert dans l'une des granges de l'entreprise.

« Certaines personnes viennent sur mes terres, avec notre autorisation, pour chasser. Je ne suis pas contre la chasse en soi, au contraire. C'est moins souffrant pour l'animal que l'utilisation de pièges à coyotes. Il existe d'autres moyens moins douloureux pour se débarrasser d'un animal nuisible. J'ai moi-même eu recours à l'un de ses moyens dans le passé pour capturer des ratons laveurs qui faisaient la vie dure à des vignes situées sur mon terrain. J'ai mis une cage et je les ai relâchés dans la nature une fois capturée. Je n'aurai jamais pensé à les tuer. Il essaie de survivre comme il peut. Je suis contre le trappage des animaux, et des coyotes, puisqu'ils sont des prédateurs naturels contre les mulots et les lièvres», explique-t-il. 

La prudence est de mise 

Mario Cramerstetter a profité de cette tribune pour passer un message aux voisins de la Pépinière Cramer ou à tous résidents de Vaudreuil-Soulanges qui seraient tenter de laisser courir leur animal domestique dans un boisé. Il a aussi à interpeller les élus. 

A-t-il porté plainte auprès de la Sûreté du Québec et à la Protection de la Faune? Si oui, quelle aide ces instances lui ont-elles apporté? Rappelons qu'au Québec, la loi n'interdit pas l'utilisation de pièges à coyote. Cependant, sur son site Internet, le gouvernement du Québec y va des précisions suivantes: 

« Pour piéger sur un terrain privé, vous devez en faire la demande au propriétaire afin d’obtenir la permission d’accéder à son site. Dans un souci de respect, vous devez porter une attention particulière à l’endroit où vous installez vos pièges pour qu’ils soient sécuritaires pour les humains.» Or, ce n'est pas le cas dans la situation qui nous occupe comme le précise M. Cramerstetter. 

Enfin, est-ce que l'entreprise prendra des moyens supplémentaires pour éviter qu'une situation comme celle vécue récemment ne se reproduise? « On a un très grand terrain et c'est difficile d'être partout pour surveiller. Je suis tanné de me faire répondre qu'il n'y a rien à faire par les autorités», déplore-t-il en terminant. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Vents violents: des vaudreuil-soulangeois toujours privés de courant

Quelque 400 abonnés d'Hydro-Québec sont toujours privés d'électricité, dans Vaudreuil-Soulanges, plus de 30 heures après les forts vents qui ont balayés la région dans la soirée et la nuit de mercredi à jeudi. Le secteur de Saint-Lazare est le plus touché par cette panne avec 301 adresses affectées. Selon le site de la société d'État, la ...

durée Hier 8h00

Plus de 7 000 clients d'Hydro-Québec sans électricité dans Vaudreuil-Soulanges

Selon l'outil numérique Info-pannes accessible sur le site Internet d'Hydro-Québec, la Montérégie est la région la plus touchée par des pannes électriques causées par les intempéries des dernières heures. Dans Vaudreuil-Soulanges, on compte 47 interruptions, ce qui se traduit par 7 302 clients privés d'électricité en ce jeudi 29 février au ...

durée Hier 4h00

L'UPA lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu

L'Union des producteurs agricoles (UPA) lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu net des agriculteurs. Selon un communiqué diffusé par l’UPA mercredi, Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit que le revenu net agricole québécois passera de 959 millions $ en 2022 à 487,1 millions $ en 2023 et à 66 millions $ en ...