Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Décembre 2022

Articles de plastique à usage unique: la fin approche annonce Ottawa

durée 05h00
22 juin 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Dès décembre 2022, il sera interdit de fabriquer ou d'importer des items de plastique à usage unique. C'est du moins ce qu'a annoncé Ottawa, lors de la présentation de son plan exhaustif pour interdire ces articles. 

Après avoir collaboré avec les Canadiens et les intervenants afin de concevoir l’interdiction, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, et le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, ont publié ce lundi la version définitive du règlement visant à interdire certains plastiques à usage unique.

Parmi les items qui seront interdits, soulignons:

  • les sacs d’emplettes;
  • les ustensiles;
  • les récipients alimentaires fabriqués entièrement ou en partie de plastiques problématiques difficiles à recycler;
  • les anneaux des emballages de boissons;
  • les bâtonnets à mélanger;
  • les pailles (sauf certaines exceptions).

Ottawa estime qu’au cours de la prochaine décennie, cette nouvelle mesure permettra d’éliminer, plus de 1,3 million de tonnes de déchets de plastique difficiles à recycler et plus de 22 000 tonnes de pollution plastique, soit l’équivalent de plus d’un million de sacs à ordures remplis de détritus.

La transition vers une économie circulaire améliorée concernant les plastiques pourrait réduire les émissions de carbone de 1,8 mégatonne par année, produire des revenus de plusieurs milliards de dollars et créer environ 42 000 emplois d’ici 2030, toujours selon Ottawa.

Des exceptions s’imposent

Des exceptions sont prévues dans le cadre de l’interdiction de la vente de pailles flexibles en plastique à usage unique, notamment pour les personnes qui ont besoin de ces pailles pour des raisons médicales ou d’accessibilité.

Par exemple, il sera possible de s’en procurer pour une utilisation à la maison, dans des contextes sociaux et dans des milieux médicaux, comme à l’hôpital et dans des établissements de soin de longue durée. Tous les autres types de pailles de plastique à usage unique seront interdits.

Un échéancier serré

L’interdiction visant la fabrication ou l’importation de ces plastiques à usage unique néfastes entrera en vigueur en décembre 2022 et elle prévoit quelques exceptions ciblées pour tenir compte de certains cas particuliers.

Or, afin de laisser suffisamment de temps aux entreprises canadiennes pour réaliser la transition et écouler les stocks en leur possession, Ottawa prévoit interdire la vente de ces articles qu’à compter de décembre 2023.

Le gouvernement interdira également l’exportation de ces six catégories d’articles en plastique d’ici la fin de 2025, ce qui fera du Canada le premier État parmi les pays comparables à se doter d’une telle réglementation à l’échelle internationale.

Pour le secrétaire parlementaire de l’Environnement et du Changement climatique et député fédéral de Vaudreuil-Soulanges, Peter Schiefke, cette nouvelle démontre un engagement réel du gouvernement dans la lutte aux changements climatiques.

« L'annonce qui détaille l'échéancier pour l'interdiction de nombreux plastiques à usage unique est un pas important et positif vers un avenir plus propre et meilleur pour nos enfants et petits-enfants dans Vaudreuil-Soulanges et partout au Canada. En tant que secrétaire parlementaire de l'Environnement et du Changement climatique, je suis fier d'avoir aidé à diriger cette interdiction. C'est l'aboutissement de trois années de travail acharné qui rapproche le Canada de son l'objectif d'éliminer les déchets plastiques au pays d'ici 2030 », de dire le député fédéral.

Mise en place d’un registre public ?

Au début de l’été, le gouvernement entamera des consultations sur les options d’approches pour la création d’un registre public fédéral sur les plastiques et l’élaboration de règles d’étiquetage qui empêcheraient l’utilisation du symbole des trois flèches courbées formant un triangle sur les articles de plastiques, sauf si au moins 80% des usines de recyclage au Canada les acceptent et ont des marchés finaux fiables.

Ce document présentera également aux fins de commentaires une proposition sur la façon d’étiqueter des articles en plastique et d’indiquer s’ils sont compostables.

À lire également

Zéro déchet: Peter Schiefke salue la première étape du plan du gouvernement fédéral

Seriez-vous prêts à passer aux circulaires digitales ?

Trois établissements de Vaudreuil-Soulanges obtiennent leur certification CPE durable

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


COP15 - Jour 2: L’importance de la communication

Ce lundi, Léa Bédard-Beaulieu a participé, avec près 350 jeunes de partout dans le monde, au Sommet jeunesse pré-COP15, organisé par le Global Youth Biodiversity Network. Une opportunité de réfléchir collectivement à des pistes de solutions pour ralentir la perte de la biodiversité sur la planète. « J’ai été interpellée par le discours de la ...

durée Hier 16h00

Le Canada et la Chine coorganisent la COP15 à Montréal sous fond de tensions

Une grande conférence des Nations unies sur la biodiversité commencera mardi à Montréal avec l'objectif ambitieux d'amener tous les pays à accepter de protéger près du tiers des terres et des océans du monde avant la fin de cette décennie. Mais l'enjeu environnemental sera peut-être la partie facile de la réunion coorganisée par le Canada et la ...

durée Hier 11h32

COP15 | La jeunesse a une voix et c'est celle de Léa Bédard-Beaulieu de Terrasse-Vaudreuil

CSUR la télé et Néomédia Vaudreuil-Soulanges auront la chance de suivre Léa Bédard-Beaulieu en direct de la COP15 à Montréal. La jeune femme de 26 ans, originaire de la région, a été choisie pour représenter les jeunes francophones du Québec avec le soutien des Offices jeunesse internationaux du Québec. Spécialisée en communications scientifiques ...