Publicité

21 juillet 2021 - 12:00 | Mis à jour : 12:07

Comparer des cultivars de blé

Ottawa finance un projet de recherche aux Moulins de Soulanges

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

C’est dans le cadre du programme fédéral Agri-science que l’entreprise les Moulins de Soulanges, située à Saint-Polycarpe, se voit accorder une somme de 43 715$ pour la réalisation d’un projet de recherche visant à comparer l’efficacité de cultivars de blé d’hiver canadiens et européens.

« En Europe, ça fait longtemps qu’ils mangent du pain. C’est nouveau au Canada qu’on utilise les blés d’hiver dans la boulangerie. Avec le pain tranché, presque toute l’industrie s’est développée autour des blés de printemps. Là, on commence à avoir des blés d’hiver intéressant, mais l’Europe est à trois longueurs d’avance sur nous parce que ça fait longtemps qu’ils les ont intégrés dans la boulangerie », explique Jules Beauchemin, directeur général des Moulins de Soulanges.

Comme l’explique M. Beauchemin, un blé d’hiver est planté à l’automne et passe la saison froide sous la neige. Les pousses sortiront ensuite au printemps vers juin, pour finalement être récoltées en juillet. Le blé de printemps est quant à lui semer en mai et récolter en août.

Le blé d’hiver, aussi appelé blé d’automne, peut conférer certains avantages puisqu’il nécessite moins d’intrants et moins de produits chimiques. « Le fait qu’il soit semé à l’automne et que la pousse sorte après la fonte des neiges au printemps lui donne la capacité de compétitionner la mauvaise herbe. Ce sont des blés que tu as peu besoin de mettre d’herbicides et ça concorde bien avec notre programme d’agriculture raisonnée », ajoute M. Beauchemin.

Une démarche écoresponsable

Cela fait maintenant 12 ans que les Moulins de Soulanges priorise des techniques agricoles raisonnées qui sont dans le souci de l’environnement. Avec une équipe d’agronomes, l’entreprise offre de l’accompagnement aux producteurs qui souhaitent tendre vers cet objectif.

Les farines produites ont donc pour but d'être non seulement écoresponsables, mais de répondre aux besoins des boulangers, qu’ils soient industriels ou artisanaux. Sur les lieux, l’entreprise possède deux boulangeries d’essais afin de tester la qualité boulangère des grains de blé produits.

Le projet de recherche

Le financement accordé par le programme Agri-science, une initiative relevant du Partenariat canadien pour l'agriculture, permettra à l’entreprise de Vaudreuil-Soulanges de comparer les blés d’hiver canadien aux européens.

« On voyait vraiment un manque de connaissances pour nos besoins au Québec. On se posait la question si on avait quelque chose à apprendre des Européens », affirme M. Beauchemin.

Pour ce faire, une petite partie de la terre de Saint-Polycarpe sera consacrée à chacun des cultivars. En plus des agronomes des Moulins de Soulanges, des chercheurs d’Ottawa viendront analyser les résultats.

Ils évalueront le rendement, mais aussi la qualité boulangère des cultivars. Des tests spécifiques seront élaborés. Une autre parcelle de terre sera également mise à l’étude au centre de recherche fédéral en Ontario.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.