Publicité

16 janvier 2021 - 08:00

Deux adresses, parmi les dix puits analysés, ont reçu des recommandations plus spécifiques

Contamination des sols: Pointe-Fortune fait le point

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Suite au dépôt de la lettre soulevant des interrogations de la part du regroupement des citoyens de la communauté de Pointe-Fortune concernant des dépôts de sols potentiellement contaminés, la Municipalité de Pointe-Fortune fait le point.

Rappelons qu’en 2019, un reportage de l’équipe d’Enquête mettait en lumière une situation encore là, inconnue des autorités municipales soit le dépôt de sols potentiellement contaminés.

« En fait, ce qu’il faut savoir c’est que la Municipalité avait, en 2019, accordé des certificats d’autorisation pour du remblai à certains propriétaires de terrains. Ces derniers devaient nous fournir des certificats d’analyses prouvant que les sols qu’ils allaient chercher n’étaient pas contaminés. Puisqu’à nos yeux, tous les certificats étaient conformes, nous n’avions pas vraiment d’inquiétude. C’est en voyant le reportage que nous nous sommes questionnés », explique le directeur général de la municipalité, Jean-Charles Filion.

C’est à ce moment que des analyses plus poussées ont été demandées par la Municipalité, au ministère de l’Environnement. « Au total, deux terrains sur les cinq qui avaient obtenu des autorisations présentaient des sols non conformes, mais sans danger pour la santé publique », poursuit le directeur général.

Des déchets de construction

Selon le reportage de Radio-Canada, la nature des sols déchargés sur les terres de Pointe-Fortune viendrait notamment de chantiers de construction et autres.

Questionné à savoir pourquoi de tels déchets se sont retrouvés dans la région, M. Filion indique que les terrains qui ont reçu des sols potentiellement contaminés sont d’anciennes carrières datant de plus de 50 ans. « Les propriétaires souhaitent remplir le terrain pour peut-être éventuellement y construire quelque chose », suppose le directeur général.

Analyse des eaux

Lors d’une conférence téléphonique avec le ministère, tenue le 2 décembre 2019, ce dernier s’était engagé à faire des analyses approfondies de l’eau des puits de certaines des propriétés voisines des sites qui ont reçu des sols potentiellement contaminés.

Ainsi, le ministère de l’Environnement a réalisé le 22 septembre dernier, l’échantillonnage de 10 puits privés sur le territoire de la municipalité de Pointe-Fortune. L’ensemble des résultats d’analyses ont été fournis à la Direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM) afin de solliciter son avis sur les risques à la santé.

« Il en ressort que les résultats indiquent l’absence de contamination en lien avec le dépôt de sols potentiellement contaminés, par des valeurs inférieures aux limites de détection possible ou des valeurs inférieures aux critères de qualité de l’eau de consommation pour les paramètres investigués », a laissé savoir l’administration municipale, via un communiqué.

Trop de manganèse et de sodium

Deux adresses, parmi les dix puits analysés, ont reçu des recommandations plus spécifiques de la DSPM. L’une d’elles était en lien avec le manganèse puisque la concentration mesurée dépasse légèrement la concentration maximale acceptable (CMA) établie par Santé Canada.

L’autre concernait la concentration de sodium. Malgré le fait que la concentration mesurée ne représentait pas de risque pour la santé de la population en général, la valeur dépassait tout de même le critère de Santé Canada pour l’aspect esthétique de l’eau, notamment le goût.

Notons toutefois que ces paramètres sont la plupart du temps naturellement présents dans l’eau souterraine de certains secteurs.

Des lettres et les certificats d’analyses ont été transmis par le ministère de l’Environnement à chacun des propriétaires des puits échantillonnés le 8 décembre 2020, les informant des résultats. Par ailleurs, le Ministère a d’emblée informé ces propriétaires qu’il y aurait un autre échantillonnage de leur puits au printemps 2021.

Le dossier entre les mains de Québec

La municipalité continue de suivre le dossier avec la plus grande attention et les citoyens seront mis au courant de son évolution. « Puisque les terrains concernés appartiennent à des entreprises, c’est le ministère qui prend en charge le dossier. La Municipalité n’a aucun pouvoir sur ceux-ci », de dire M. Filion.

Finalement, la municipalité compte sur la collaboration de tous pour la tenir informée de toute situation problématique en rapport avec toute irrégularité à un règlement municipal.

La Municipalité assure que toute information valable et vérifiable reçue de la part de citoyen sera prise et traitée de façon confidentielle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.