Publicité

28 juillet 2020 - 14:56 | Mis à jour : 15:30

Sensibiliser les gens, un arbre à la fois

L'agrile du frêne fait des ravages sur le territoire

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Bien implanté sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges depuis plusieurs années, l’agrile du frêne poursuit ses ravages dans le secteur de Pincourt où un grand nombre d’arbres en sont infectés. D’ailleurs, de nombreux citoyens se sont vu remettre une lettre les avisant de porter une attention particulière à leurs arbres.

Selon Max Gosselin, inspecteur-technicien au Service de l’aménagement du territoire, la situation à Pincourt n’est pas plus catastrophique qu’ailleurs. « C’est certain que l’on surveille la situation de près. Il y a quelques années, la Ligne Verte avait recensé les arbres les plus touchés sur le territoire de Pincourt et on surveille toujours. Dernièrement, les équipes de la Ligne Verte ont fait des visites de courtoisies pour sensibiliser les citoyens ayant des frênes mal en point à porter une attention particulière », explique M. Gosselin.

Malgré les mesures préventives, Max Gosselin, indique que peu d’arbres pourront être sauvés. « L’agrile est tellement présent sur le territoire, qu’éventuellement il faudra couper beaucoup d’arbres ».

Sensibiliser les gens, un arbre à la fois

« Quand les citoyens nous contactent concernant un arbre atteint de l’agrile du frêne, un inspecteur se rend sur place pour analyser la situation. Il est rare que nous refusions l’abattage. Les spécimens les plus forts, les plus en santé, peuvent bénéficier d’un traitement qui prolongera leur vie, sans les sauver pour autant », ajoute l’inspecteur-technicien.

La Ville de Pincourt mise d’ailleurs beaucoup sur le remplacement des arbres atteints. « Quand un citoyen doit faire abattre un arbre, nous les encourageons énormément à remplacer l’arbre malade par un d’une essence différente. Nous misons beaucoup sur cet aspect. D’ailleurs, à défaut d’offrir un programme de subvention pour le traitement contre l’agrile du frêne, les Pincourtois peuvent faire une demande de subvention pour l’achat d’un nouvel arbre », conclut M. Gosselin.

Un parasite plus qu’envahissant

L'agrile du frêne est un petit insecte vert métallique au corps étroit et allongé qui attaque et tue presque toutes les essences de frêne. Si l’on n’agit pas tout de suite, tous les frênes vont mourir.

Non seulement l'insecte se nourrit-il des feuilles du frêne, mais la femelle pond ses œufs sous l'écorce et dans les crevasses de l'écorce du tronc et des branches.

Une fois les œufs éclos, les larves creusent des galeries et se nourrissent des tissus vasculaires de l'arbre. Conséquence ? Les nutriments et l'eau ne pourront plus être acheminés vers le haut de l'arbre causant ainsi le dessèchement et la mort de ce dernier.

Les symptômes de l’agrile du frêne sont nombreux, parmi ceux-ci notons : 

  • Formation de pousses inhabituelles plus bas sur le tronc;
  • Éclaircissement de la couronne de l'arbre;
  • Diminution de la densité du feuillage;
  • Petits trous de sortie en forme de D;
  • Galeries (en S) sous l'écorce remplies de sciure fine;
  • Formation de fissures verticales;
  • Forte production de semences;
  • Jaunissement hâtif de l'arbre à la fin de l'été;
  • Formation inégale de bourgeons au printemps

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.