Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Elections provinciales

Entrevue avec Catherine Saint-Amour - Épisode 3/4

durée 18h00
9 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

5 minutes

Par Jean-Michel Lhomme, Journaliste
Chargement du lecteur ...

Le 3 octobre auront lieu les prochaines élections provinciales. Si beaucoup des candidats qui se proposeront aux suffrages sont déjà bien connus des électeurs, ce moment sera aussi l'occasion de découvrir de nouveaux visages. Ce sera le cas à Soulanges où, pour la toute première fois, Catherine St-Amour se présentera à une élection.

Voici un entretien en quatre épisodes afin de faire connaissance avec cette nouvelle figure locale.

Dans les deux premiers épisodes, nous nous pencherons sur le parcours, les engagements et la personnalité de la candidate. Puis, les deux derniers épisodes seront consacrés au programme, au projet et à la vision de la candidate pour Soulanges.

Episode 3/4
--

Jean-Michel Lhomme: Cette élection est un moment qui est toujours un petit peu particulier. C'est à la fois une élection provinciale et un scrutin local. Quelles sont les idées fortes de votre programme ? En commençant d'abord par le niveau provincial.

Catherine St-Amour: C'est sûr qu’au niveau du parti libéral, on parle de certaines mesures qu'on a déjà mises de l'avant, que ce soit pour les places en garderie à 8.70$ pour tous. La chef a également annoncé une mesure pour aider les aînés avec un 2 000 $ par an, par aîné de soixante-dix ans et plus.

On parle beaucoup du coût de la vie actuellement. Donc c'est sûr qu'on va parler de geler les tarifs Hydro-Québec de notre côté, d'enlever la TVQ sur nos produits essentiels. Donc ça, ce sont de grandes mesures phares qui sont apportées. Il y a un projet éco également qui parle d'économie et d'écologie.

C'est quelque chose qui me parle beaucoup. Je pense que je suis de la génération qui a grandi avec cet échange. Tout ce qui entoure la lutte aux changements climatiques s'est ancré. Donc la question de l'environnement est très importante. Pour moi aussi. C'est important qu'on ne néglige jamais l'économie, l'écologie, le social, tout doit s’imbriquer l'un dans l'autre et pouvoir fonctionner ensemble. Donc c'est un projet de société qu'il faut porter encore plus loin. 

L'accès à la propriété. Ça, c'est quelque chose qui me parle beaucoup. J'ai 28 ans, bientôt 29 et pour moi aussi ce serait un rêve d'avoir ma propriété, de pouvoir me l'acheter. Mais ce n'est pas possible présentement avec le secteur immobilier. Je pense que c'est la réalité de beaucoup de jeunes acheteurs, de jeunes familles qui en sont à leur premier achat de maison ou même d'avoir accès juste un logement abordable. Ça aussi c'est important. Donc ça, ce sont des enjeux plutôt nationaux au niveau du Québec que je porte et que je suis fier de vouloir porter également et au niveau local.

Au niveau local. C'est sûr que présentement, je ne vous dirai pas des mesures précises dans Soulanges parce que j'ai été investie candidate la semaine dernière. Pour moi, c'est important d'aller sur le terrain, d'aller écouter les gens, mais de savoir qu'est-ce que moi je peux faire pour eux. C'est ça l'avion.

Qu'est-ce que moi je peux apporter? Comment je peux aider les gens dans leur quotidien? C'est quoi qu'il veut mettre de l'avant. Mais c'est sûr qu'il y a de grands thèmes que je ne peux pas passer à côté de la santé. C'est un thème prioritaire pour moi. Et puis on le sait, dont on parle souvent de l'hôpital de Vaudreuil-Soulanges. C'est un dossier que je connais, que je connais depuis longtemps et que j'ai continué à suivre. C'est une nécessité. Il faut que ce projet-là n'ait aucun délai supplémentaire. Il faut vraiment qu'il suive ce qui a été déposé par Lucie dans le cadre du PQI (le plan québécois des infrastructures). Donc ce projet d'envergure là.

L'hôpital Vaudreuil-Soulanges doit voir le jour. Il faut s'assurer que ce soit fait correctement. Maintenant, quand on parle de la santé, il y a plusieurs autres volets aussi qui vont me parler. Je parle de l'accès à la première ligne. J'ai des amis, de jeunes enfants qui, pour des problématiques mineures (on parle d'otites, on parle de suivi, on parle de quelque chose qui peut être réglé rapidement), sont incapables d'avoir des rendez-vous dans les cliniques. Ça pour moi ce n’est pas normal. 

Et la santé aussi, ça passe par les saines habitudes de vie. Par un mode de vie actif. Donc, s'assurer que nos citoyens aient accès à tout ceci.

Et la santé mentale. Moi, c'est un dossier qui me touche particulièrement. La santé mentale a plusieurs aspects. Mais vous savez, la pandémie nous a apporté beaucoup à réflexion derrière tout ça. Sur le mode de vie qu'on a. Puis il faut prendre soin des gens et ça, c'est important pour moi. La raison du pourquoi je me lance en politique c'est parce que, au quotidien, c'est ce que je fais "aider" les gens. Je veux continuer à le faire.

Donc la santé va être prioritaire au niveau local. Je vous ai parlé de l'accès à la propriété et je pense que c'est quelque chose qui nous touche aussi localement. Puis la relance économique post-pandémie, tout ce qui a trait aussi à la pénurie de main-d’œuvre, nos petits entrepreneurs, la restauration.
Moi je donne toujours un coup de main présentement dans un restaurant où j'habite. Une fois par semaine parce qu’il manque de main-d'œuvre. C'est d'ailleurs le restaurant où j'ai fait mon premier emploi et je donne encore aujourd'hui. À ce jour, je vais travailler pour aider justement tout ça.

Donc je suis sensible à la situation qu'ont vécue nos restaurateurs, mais aussi toute autre, petites et moyennes entreprises. Je pense que dans Soulanges la beauté qu'on a, c'est l'achat local. Soulanges est une pépinière de richesses. Qu’on peut quasiment s'autosuffire tellement qu'on a une diversité, que ce soit en agriculture, que ce soit tout ce qui est micro-brasserie, les vignobles qu'on a. On a vraiment une panoplie. Avec les activités qui sont offertes, nos entrepreneurs, que ce soit plutôt local en termes de vêtements, etc, etc. C'est tout un volet que je veux explorer aussi. 

Mais pour ça, je vais commencer par aller rencontrer les acteurs du milieu. Moi, je suis quelqu'un qui travaille en bureau de circonscription tous les jours.
Je travaille avec les organismes communautaires, les élus municipaux, les entrepreneurs, les acteurs de changement du milieu. C'est ce que je compte continuer de faire, puis mon approche, présentement, c'est "Qu'est-ce que je peux faire pour vous" ? Je reviendrai plus près de la campagne avec un projet de Plate-forme beaucoup plus précis.


---

Retrouvez la suite et la fin de cet entretien demain à 18h.

 

Entrevue avec Catherine St-Amour :

Partie 1 

Partie 2

Partie 4

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 septembre 2022

Les jours de vote par anticipation se tiennent demain dans Soulanges et Vaudreuil

C'est demain et après demain, soit les 25 et 26 septembre que les électeurs sont attendus aux urnes dans les circonscriptions de Soulanges et de Vaudreuil. Les bureaux de vote sont ouvert de 9h30 à 20h.  Pour savoir où aller voter, on peut consulter la carte de l'électeur acheminé par la poste. Sinon, on peut obtenir l'information sur le site ...

23 septembre 2022

Débat des chefs : Legault et Nadeau-Dubois croisent le fer

Durant le premier débat des chefs, la semaine dernière, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault était sur la défensive, mais il est passé à l’attaque, durant le deuxième débat, jeudi, particulièrement envers le porte−parole de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau−Dubois.  La promotion de l’environnement a fourni l’occasion à ...

23 septembre 2022

Le Parti canadien du Québec publie sa Politique de transport

Le Parti canadien du Québec (PaCQ), représenté dans le comté de Vaudreuil par le candidat, David Hamelin-Schuilenburg annonce sa politique de transport de premier plan pour l'avenir du Québec. « La PaCQ croit que le temps est venu pour le gouvernement du Québec de cesser de prendre des décisions politiques fondées sur l'identité et la ...