Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La pelletée de terre officielle du projet avait lieu ce matin

La nouvelle école primaire des Cèdres comptera 26 classes et 624 élèves

durée 10h30
21 février 2023
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C'est ce mardi que les médias avaient rendez-vous sur le Chemin Saint-Féréol aux Cèdres pour la pelletée de terre officielle soulignant le début des travaux de construction d'une nouvelle école primaire. Pour l'occasion, le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, était présent pour ce moment important. 

À lire également: 

Une nouvelle école primaire à Les Cèdres

Parmi les dignitaires présents, on retrouvait la députée Marilyne Picard, le maire Bernard Daoust de même que deux conseillers municipaux aux Cèdres. La directrice générale du Centre de services scolaire des Trois-Lacs, Chantal Beausoleil a aussi pris la parole lors de la brève mêlée de presse. 

" Depuis plusieurs années, notre clientèle au CSS des Trois-Lacs est en plein essor. Ce nouvel établissement, qui sera prêt pour la rentrée scolaire 2024, viendra répondre à cette croissance démographique, en plus de permettre aux 624 élèves qui le fréquenteront de développer et d'atteindre leur plein potentiel ", lançait-elle avant de céder la parole au ministre de l'Éducation, Bernard Drainville. 

Une nouvelle école de 26 classes 

"Je tiens à souligner le travail acharné de la députée de Soulanges, Marilyne Picard, dans le dossier. C'est lorsqu'on voit la machinerie s'affairer sur le terrain choisi qu'on réalise que la construction se concrétise. Le dossier a été parsemé d'embûches et de rebondissements, mais il a finalement débouché. À terme, la nouvelle école, de l'ère Legault, accueillera 624 élèves des Cèdres et des environs dans 26 classes. C'est une excellente nouvelle pour la région", ajoutait à son tour le ministre.

À quels obstacles fait-il référence? " Le principal enjeu a été le dézonage du terrain. Pour que le projet voit le jour, il a fallu  procéder au dézonage d'une autre parcelle de terre de même superficie ailleurs sur le territoire municipal. Finalement, tout est bien qui fini bien comme on peut le constater", a-t-il imagé. 

Le ministre, qui était jusqu'à son élection l'automne dernier, à la barre d'une émission quotidienne au 98.5 FM, a notamment félicité la députée Marilyne Picard pour ses efforts dans le dossier. " Elle a permis de faire passer le budget accordé au projet, de 28 M$ au départ à 45 M$ en raison de l'augmentation du coût des matériaux. Ce n'est pas facile de trouver des sommes supplémentaires, mais elle a su être convaincante et le projet peut maintenant voir le jour", confiait-il. 

De son côté, la principale intéressée, qui en est à son second mandat à l'Assemblée nationale, précisait qu'elle a commencé à travailler sur le projet lors de son premier mandat. " Dès 2018 lors de ma campagne électorale,  le projet me tenait à coeur. À l'époque, l'école Marguerite-Bourgeoys manquait d'espace et j'avais promis de remédier au problème. C'est une excellente nouvelle pour le comté puisque la majorité des étudiants proviendront des Cèdres et des environs comme de Pointe-des-Cascades. Les élèves qui y étudier le feront dans un bel environnement avec de belles grandes fenêtres", mentionnait-elle. 

Enfin, le maire des Cèdres, Bernard Daoust, a confirmé que cette nouvelle école était attendue depuis longtemps sur le territoire municipal. " Je tiens à souligner l'implication de notre directeur général Jimmy Poulin dans le dossier depuis le départ, de même que celle de plusieurs employés municipaux. Bravo à Mme Picard et à tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans la réalisation de ce projet"

Et la pénurie d'enseignants? 

C'est facile d'annoncer en grande pompe l'ouverture d'une nouvelle école primaire, mais qu'en est-il du corps professoral qui y travaillera? " Je ne vous cacherai pas qu'il y a une pénurie d'enseignants à l'heure actuelle. Par contre, j'ai mis en branle une solution dans les dernières semaines qui va s'avérer être une voie rapide pour accélérer la formation de futurs enseignants au Québec. Concrètement, le projet permettra à toute personne qui possède un baccalauréat d'une matière enseignée dans les écoles comme le français, les mathématiques, l'histoire ou la géographie de suivre un programme de 30 crédits pour devenir enseignant. Jusqu'à présent, la mise en place de cette initiative avance rondement et j'ai bon espoir que des enseignants issus de démarche pourront enseigner dans nos écoles prochainement", concluait le ministre Drainville. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h11

Formation d'enseignants non qualifiés dès septembre: oui mais, disent les syndicats

La voie rapide pour les enseignants non légalement qualifiés qui veulent parfaire leur formation prend forme, alors que l'Université TÉLUQ recevra une première cohorte de candidats dès la rentrée automnale. La TÉLUQ précise qu'elle offrira «100 % à distance» un Diplôme d'études supérieures spécialisées de 30 crédits, qui s'adresse au personnel ...

20 mars 2023

Nouvelle édition du concours Une place pour tous au sein du CSS des Trois-Lacs

Les parents du Comité consultatif des services aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (CCSEHDAA) du Centre de services scolaire des Trois-Lacs proposent une nouvelle édition du concours « Une place pour tous ».  Celui-ci vise à remettre, chaque année, un prix confectionné par les élèves dans le cadre de ...

19 mars 2023

Du recrutement 2.0. pour le Centre de services scolaire des Trois-Lacs

Ce mercredi 22 mars prochain, de 15 h 30 à 20 h, le Centre de services scolaire des Trois-Lacs, qui dessert le territoire de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, tiendra une soirée de recrutement virtuelle. C'est par le biais de la plateforme TEAMS que le Service des ressources humaines et de l'organisation scolaire rencontrera les intéressés.  Au ...