Publicité

11 juin 2021 - 09:00

Apprentissage en milieu de travail

Le Collège de Valleyfield célébrera bientôt sa première cohorte en AMT

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Très prochainement, le Collège de Valleyfield va célébrer la diplomation de sa toute première cohorte d’étudiantes du programme Techniques d’éducation à l’enfance avec la formule Apprentissage en milieu de travail (AMT), une formation unique au Québec qui était offerte au sein de l'établissement collégial depuis l'automne 2018. 

Véritable agent actif dans la communauté, le département de Techniques d’éducation à l’enfance (TÉE) du Cégep de Valleyfield collabore régulièrement à la création de projets et d’activités qui visent à renforcer la concertation entre les milieux du travail et de la formation; une avenue plus qu’intéressante pour la communauté étudiante, puis les secteurs préscolaires, scolaires et communautaires.

À l’automne 2018, le Cégep de Valleyfield est d’ailleurs devenu le premier établissement collégial du Québec à pouvoir expérimenter une nouvelle formule dans le domaine de la petite enfance en offrant l’apprentissage en milieu de travail (AMT) : une approche pédagogique permettant aux étudiantes et étudiants de développer des connaissances et des compétences dans des situations d’apprentissage plus authentiques.

Ainsi, avec la collaboration de partenaires régionaux liés au domaine d’apprentissage, plus de 20 % des heures de formation du programme offert chaque session se sont déroulées dans des lieux de travail réels. À cette offre s’ajoutaient également deux (2) stages intégrés au programme et des stages disponibles en alternance travail-études (stages rémunérés) auxquels les étudiants ont accès dans 7 des 12 programmes techniques qu’offre le Cégep.

Au cours des trois dernières, des étudiants de la cohorte « AMT » en Techniques d’éducation à l’enfance au Cégep de Valleyfield ont ainsi eu l’occasion de s’impliquer activement dans une cinquantaine de milieux partenaires participants comme des centres de la petite enfance (CPE), des garderies subventionnées, des milieux familiaux, des services de garde scolaire et un organisme communautaire, offrant des philosophies d’enseignement et d’éducation diverses, puis permettant parfois l’apprentissage de compétences pour des clientèles plus spécifiques.

Des résultats concluants pour tous les partis

Dès les premières expériences de l’AMT, les partenaires ont vu dans ce projet différentes solutions qui permettraient d’améliorer la qualité des services de garde professionnels sur le territoire de la Montérégie, puis d’assurer un passage plus adéquat des diplômés vers le marché du travail.

Formule très appréciée des enseignantes du département, l’AMT a aussi permis aux étudiants d’étendre leur réseau professionnel et d’entretenir des relations avec des employeurs potentiels dans leur domaine de prédilection. « Ils ont eu la possibilité de travailler davantage leur savoir-être, puis de découvrir leurs préférences. Ils arrivent ainsi à confirmer plus rapidement leur choix de carrières. C’est un privilège d’avoir pu vivre ces moments très formateurs en compagnie de la première cohorte du Québec! », de souligner Maryse Lafrance, coordonnatrice et enseignante en Techniques d’éducation à l’enfance.

Au cours des dernières semaines, les étudiantes de 3e année ont eu l’occasion de vivre la fin de cette étape ensemble lors de la présentation de leurs projets de fin de session, en présence des membres du comité de programme, puis des enseignantes et de la technicienne du département. Sous forme d’exposés oraux, les étudiantes offraient alors réflexions et rétroactions sur leur parcours, puis dévoilaient leurs objectifs de vie professionnelle.

« C’est une grande étape pour le programme au Cégep de Valleyfield, mais aussi pour les milieux partenaires qui ont été si généreux de nous accueillir, même en temps de pandémie, pour assurer des formations terrain de grande qualité à toutes nos étudiantes de la formule AMT. Les finissantes sont très fières d’avoir complété ce parcours exceptionnel! », de souligner Maryse Lafrance,

Un projet formateur à long terme

Financé par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, ce projet pilote d’une durée de 3 ans devait être en place jusqu’en 2020-2021. Les acteurs impliqués ont travaillé avec ardeur afin de faire en sorte que l’approche soit viable au-delà de l’échéance. Les conclusions de l’exercice 2018-2021 sont si positives que l’AMT demeurera une offre collégiale permanente en Techniques d’éducation à l’enfance; une très grande nouvelle pour le Cégep et les milieux partenaires.

« La portée régionale de cette transformation pédagogique, qui prend son essor dans l’expertise du corps enseignant, est plus qu’intéressante puisqu’au final, elle renforce la concertation entre le milieu du travail et le milieu de formation afin de maintenir, voire même d’améliorer, la qualité des services de garde professionnels sur le territoire de la Montérégie. C’est une très grande fierté pour notre milieu et nous sommes honorés de pouvoir offrir l’AMT à nos futures cohortes d’étudiants! », de conclure Francine Bélair, directrice des études au cégep de Valleyfield.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.