Publicité

29 octobre 2020 - 14:33 | Mis à jour : 16:35

Saint-Zotique

VIVRE & Grandir Autrement: une nouvelle étape de franchie

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Annoncé en janvier 2020, le projet de centre destiné aux jeunes autistes et aux personnes atteintes d’un trouble neuro-développemental de 4 à 21 ans et plus, piloté par l’organisme VIVRE et Grandir Autrement, franchit une nouvelle étape.

En effet, l’établissement d’apprentissage où pourront s’épanouir, en développant leur plein potentiel, les personnes vivant avec un Trouble du spectre de l'autisme (TSA), et qui devrait voir le jour en 2021, est désormais en phase préinscription. Il est donc possible pour les parents souhaitant y inscrire leur enfant de s’inscrire sur la liste d’attente de l’organisation. 

Le projet estimé à 12 millions de dollars prendra place dans le quartier ouest de la municipalité de Saint-Zotique.

Pour la première année, se sont 120 jeunes, de 4 ans à 21 ans et plus qui pourront bénéficier des services offerts par l’établissement le tout, divisé selon trois groupes d’âge, soit 40 places pour les jeunes d’âge préscolaire, 40 place pour les 6 à 12 ans et finalement, un autre 40 places pour les 13 à 21 ans et plus.

« À la base, les élèves proviendront du territoire desservi par la Commission scolaire des Trois-Lacs. Actuellement, il y a environ 108 jeunes TSA qui sont en entente extraterritoriale donc qui doivent sortir de Vaudreuil-Soulanges pour étudier. D’abord et avant tout, nous souhaitons rapatrier ces élèves sur le territoire », explique Mélanie Deveault, directrice générale de Vivre & Grandir Autrement.

L’établissement compte suivre le calendrier scolaire du Centre de services scolaires des Trois-Lacs afin de faciliter le tout pour les parents. « Ce qu’il faut savoir, chez VIVRE et Grandir Autrement, on ne veut pas réinventer la roue. Au niveau de l’attribution, nous avons donné nos critères à la commission scolaire et ce sera toujours eux qui feront cette gestion-là. Également, on ne demande pas plus de sous qu’une autre école, puisque le projet est monté de la même façon, et ce, même si nous souhaitons demeurer privés pour les besoins en partenariat. » Plusieurs organismes ont également manifesté leur intérêt à joindre le milieu VIVRE & Grandir Autrement.

Répondre aux besoins régionaux

Si Vaudreuil-Soulanges représente une région ayant un besoin criant pour ce type de service, le Centre VIVRE & Grandir Autrement compte également répondre aux enjeux tels que la pénurie de main-d’oeuvre.

Pour ce faire, 45 métiers sont intégrés aux apprentissages des jeunes, et ce, dès le début. « On  compte également outiller les jeunes par la formation aux métiers. Ce seront des parcours et des ateliers personnalisés, individualisés toujours en lien avec les intérêts spécifiques et les découvertes de nos jeunes. Jusqu’à maintenant, nous avons planifié et anticipé 45 métiers. Ce n’est pas à 21 ans qu’un métier sera enseigné. Il sera prévu dans le parcours dès le départ, en même temps que le développement des autonomies. Si un jeune nous démontre dès l’âge de 12 ans, un intérêt pour l’ébénisterie, par exemple, il aura tout au long de la semaine, des ateliers et des cours, et ce, jusqu’à ce qu’il soit prêt à intégrer le marché du travail. »

Quant au transport, l’établissement sera doté de sa propre flotte d’autobus en partenariat avec le transport adapté.

Pour en savoir plus sur le projet VIVRE & Grandir Autrement, visitez le : cfgrandirautrement.ca

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.