Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Exposition posthume de ses oeuvres au profit du Nichoir

Même après son décès, Denise Paquette soutient l'organisme qu'elle aimait tant

durée 18h00
9 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Si pour certains, elle était une bénévole engagée dans sa communauté, une musicienne aguerrie et une enseignante dévouée, pour Le Nichoir, Denise Paquette, était une alliée de tous les instants. Même après sa mort, à travers ses oeuvres, l’artiste peintre continue de soutenir la mission de cet organisme qu’elle a cofondé en 1996. 

À lire également: 

Une exposition posthume pour l'artiste et cofondatrice du Nichoir, Denise Paquette

Le vendredi 3 novembre, des amies de la défunte se sont réunies au Centre communautaire Stephen F. Shaar pour le vernissage des œuvres de cette grande dame qui s’est éteinte plus tôt en 2023. Elle était membre du Club Artistes Hudson Artists pendant plus d'une trentaine d'années.  

Une exposition posthume pour l’organisme qu’elle aimait tant 

Afin d'honorer sa mémoire, le regroupement d’artistes expose une vingtaine de ses œuvres, issues de la collection privée de la nonagénaire, tout le mois de novembre dans le lobby du lieu de rassemblement communautaire. Toutes les toiles sont en vente aux intéressés et tous les profits engendrés seront remis à l'organisme Le Nichoir. 

Les proches de Mme Paquette sont catégoriques: la dame était une véritable amoureuse des oiseaux de toutes sortes. Elle avait une volière à la maison pour accueillir ces bipèdes colorés. Elle a même déjà été la propriétaire de paons. 

« Elle aimait tellement les oiseaux que lorsqu’elle est déménagée à Saint-Lazare, qui se trouvait sur le territoire de Hudson à l’époque, elle a participé à la fondation du Nichoir avec trois autres personnes. L’organisme prenait place, à ce moment-là, dans une grange offerte par son voisin. Elle s’occupait des oiseaux sur place. Puis, l’organisme a pris de l’expansion au fil des ans pour devenir, plus de 25 ans plus tard, ce qu’il est aujourd’hui», résume Gisèle Lapalme, une bonne amie de la défunte. 

Rencontrée sur place, la directrice des opérations du Nichoir, Susan Wylie le confirme: l’organisme a bien grandi depuis sa fondation. En 2023, l’OBNL a besoin de 400 000$ annuellement pour poursuivre sa mission qui consiste à soigner et à réhabiliter les oiseaux sauvages blessés avant de les relâcher dans la nature, mais aussi à offrir un service d’assistance téléphonique, un service de consultation et des ateliers d’éducation et de sensibilisation dans les écoles de la région. 

Le Nichoir emploie quatre employés à temps plein et deux à temps partiel en plus de pouvoir compter sur une équipe de 115 bénévoles dévoués. 

Les intéressés à soutenir la mission de cet organisme bien connu dans Vaudreuil-Soulanges peuvent le faire en achetant l’une des œuvres de Denise Paquette qui sont exposées sur place. Les prix varient entre 70$ pour les petits formats et 425 $ pour les grands formats. 

Le soir même du vernissage, une toile avait déjà trouvé preneuse.

Passionnée d’oiseaux…et de musique 

Mme Paquette avait au moins deux passions dans la vie selon ses proches: les oiseaux et la musique. « Elle a enseigné à beaucoup d’étudiants de Saint-Lazare, la guitare, la flûte et le piano. Elle a exercé à Laval et à sa retraite, elle a emménagé à Saint-Lazare où elle a laissé exprimer son talent artistique dès 1993. Depuis, elle a fait plusieurs expositions un peu partout dont avec les Amis de la culture, à Rigaud, au Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, à Saint-Lazare, à Laval, au Lac Masson et au Marché Bonsecours de Montréal», ajoute Mme Lapalme. 

Son amour pour la peinture la pousse même à avoir sa propre galerie artistique ouverte au public au sein de sa résidence de Saint-Lazare. Son nom fait d’ailleurs référence à sa seconde passion: la Galerie aux plumes de paon. 

« L’une de ses œuvres marquantes est une sculpture grandeur nature d’une personne qui joue de la flûte. Elle est située à la frontière du Québec et de l’Ontario, à Rivière-Beaudette. Beaucoup de ses œuvres faisaient référence à la musique d’une manière ou d’une autre ou aux animaux. Ses passions la suivaient jusque dans son art (rires). Sa dernière exposition date de 2016. Son médium de prédilection était l’aquarelle et l’acrylique. Elle a suivi beaucoup de cours avec Pierrette Labonté et on peut remarquer une évolution dans son style artistique au fil des ans», témoigne Michelle Lanteigne, une autre amie de la défunte qui est restée en forme jusque dans les derniers mois de sa vie. Mme Paquette a conduit sa voiture jusqu’à 89 ans. 

Pour découvrir l’exposition, on peut le faire aux heures d’ouverture du Centre communautaire Stephen F. Shaar de Hudson. Sinon, on peut communiquer avec Michelle Lanteigne au [email protected] pour prendre rendez-vous. « Les gens intéressés à faire l’acquisition d’une œuvre pourront laisser l’argent comptant à la réception du centre communautaire qui fera le relais avec nous, précise Mme Lanteigne. 

Pour en savoir plus sur les œuvres de Denise Paquette, visitez la plateforme Talents d'ici à l'adresse talentsdici.com. Pour en savoir plus sur le Nichoir: lenichoir.org. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Pour vos vacances : quelques suggestions de livres d'auteurs d'ici

Les vacances annuelles de la construction commencent dans quelques jours et nombre de Québécois sont déjà en vacances ou le seront dans les prochaines semaines. Qui dit vacances dit augmentation d'activités de relaxation et de plaisir. Et un bon livre demeure assurément une occupation de choix durant les loisirs de plusieurs personnes. Néomédia ...

durée Hier 16h56

Au 405 : le festival Artefact arrive à grands pas

Les 26 et 27 juillet prochains, le festival Artefact prend possession de l'espace musical du parc Le 405 à Vaudreuil-Dorion pour sa 11e édition. Au programme le 26 juillet, se succèderont respectivement à 19 h Karolan Boily (finaliste Francodécouvertes); à 19 h 45 Miro avec son troisième album; et à 21 h, Claude Bégin figure prédominante de la ...

durée Hier 12h14

Emeraude Sébastien collabore avec deux musiciens des Colocs

L’auteur-compositeur-interprète originaire de Saint-Zotique, Emeraude Sébastien, Sébastien Laroche de son vrai nom, sortira son nouveau simple, Les idées claires, ce vendredi 19 juillet. L’extrait aux sonorités pop-rock et aux touches reggae a été réalisé par Jérôme Boisvert (Les Trois Accords, Kamakazi), en collaboration avec les musiciens du ...