Publicité
17 février 2016 - 14:01

Sylvie Lajoie présente son roman « L’Agenda de Béatrice »

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Depuis Le 16 février, le premier roman d’une résidente de Hudson est maintenant disponible dans plusieurs librairies. 

Écrit par Sylvie Lajoie « L’Agenda de Béatrice » se veut une œuvre fictive sur la réussite de la famille reconstituée. « Comme c’est un sujet contemporain dont on parle beaucoup dans les médias et entre nous, j’avais envie d’écrire sur ce thème, surtout que j’ai moi-même fait partie d’une famille reconstituée », a expliqué l’auteure à Néomedia Vaudreuil-Soulanges.

L’histoire est celle de Béatrice, divorcée deux fois, mère et belle-mère d’une famille recomposée de 4 enfants avec une troisième union avec Jean. Le roman commence à Milan en 2011, où Béatrice et Jean sirotent un café en amoureux après 15 années de vie commune. 

Leur périple en Italie sera ponctué par les souvenirs de Béatrice, soit les épreuves et les joies depuis sa séparation avec Marc, son deuxième mari, puis sa rencontre avec son compagnon.

« C’est le fruit de quelques années d’écritures, à travers lesquelles j’ai aussi écouté les histoires de mon entourage et j’ai fait plusieurs lectures sur ça », a ajouté Mme Lajoie.

En écrivant ce roman, l’auteure a vu un miroir de son passé. Elle a aussi pu comprendre certaines choses et faire un travail d’introspection sur ses peurs et des sentiments enfouis.

« Par ce roman, elle souhaite passer des messages sans pour autant culpabiliser le lecteur et du coup, dédramatiser le sujet du divorce et de l’adaptation en famille reconstituée », avoue Sylvie Lajoie.

Même si son roman vient à peine de publier, elle planche déjà sur une suite qui pourrait paraître d’ici deux ans.  « La fin de L’Agenda de Béatrice laisse le lecteur sur son appétit et qu’une suite à venir », a-t-elle conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.