Publicité

8 janvier 2021 - 12:00 | Mis à jour : 12:22

Deux commerces déjà installés sur le territoire

Le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, invite à une offre alimentaire diversifiée

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Lors d’une entrevue accordée à Néomédia, le maire de la Ville de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, souhaite continuer de proposer une diversité de l’offre alimentaire dans la région.

Dans les dernières années, la Ville de Vaudreuil-Dorion s’est vu le théâtre de l’accueil d’un nombre notable d'immigrants sur son territoire. Ceux-ci représentent 18,1% de la population de Vaudreuil-Dorion. Le multiculturalisme découlant de l’arrivée de diverses communautés commence à se faire ressentir dans l’offre alimentaire locale.

Par exemple, le marché Zarak, qui s’est installé en 2013 sur le boulevard de la Cité-des-Jeunes, propose des produits du Moyen-Orient et tout spécialement du Maroc. Cet été, la petite épicerie a entrepris des rénovations d’agrandissement en occupant l’espace du commerce d’à côté. Celles-ci devront être terminées au courant de l’année 2021.

Plus récemment en octobre dernier, une épicerie philippine, Isles Pinoy Dépôt, s’est aussi établie et a ouvert sa deuxième succursale, après celle de Montréal, sur l’avenue St-Charles à la place du Barbier Uppercut qui a déménagé dans d’autres locaux. On y propose des produits d’importation, dont les fameux Marble Cake ou gâteaux marbrés de l’archipel.

La Ville de Vaudreuil-Dorion invite donc de nouvelles initiatives de la sorte. Le maire, Guy Pilon, mentionne toutefois que c’est vraiment aux gens du milieu de saisir l’occasion. « Par de petites surfaces; commerciales en bas, résidentielles en haut […] on va faciliter, par ce qu’on peut faire avec le zonage et la promotion, [l’installation de ce type de commerce] », témoigne-t-il.

À quand un marché public à Vaudreuil?

« On a essayé plusieurs fois », constate M. Pilon. Le projet d’un marché public doit être mené par des gens de la région et de la Ville, mais l’initiative doit provenir du secteur privé selon lui. « C’est aux marchands de venir nous voir. »

L’implantation d’un tel marché doit donc se faire de manière respectueuse envers les épiceries déjà présentes. La municipalité ne peut ériger un marché public à elle seule en face d’un compétiteur, il y aurait un conflit d’intérêts vu qu’elle perçoit des taxes de ce dernier. Elle dit avoir les espaces.

Une foire pourrait ainsi favoriser davantage les producteurs locaux, mais le maire dénote que lors d’une tentative par le passé, 8 des 10 producteurs ne venaient pas de Vaudreuil-Dorion.

La Ville reste tout de même très ouverte à l’idée. « C’est vraiment aux gens de se prendre en main, mais la ville va aider ça c’est certain », promet Guy Pilon.

Même si aucun projet de la sorte n’est sur la table pour l’instant, la Ville de Vaudreuil-Dorion tient malgré tout à soutenir une offre alimentaire aussi petite que celle d’un potager. Avec la pandémie de COVID-19, plusieurs personnes ont remarqué leur dépendance aux grandes épiceries en faisant un jardin. La municipalité tente de faciliter l’installation de ces derniers, et ce même en façade de maison dans certains cas.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.