Publicité

27 mars 2020 - 11:50 | Mis à jour : 12:37

PANDÉMIE COVID-19

COVID-19 : Ottawa financera à 75 % les salaires

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Ce matin, comme à son habitude, le premier ministre du Canada est venu parler devant les médias. Cette fois, il s’adressait directement aux petites entreprises et aux entrepreneurs, annonçant de nouvelles mesures fiscales.

« Je sais que pour beaucoup d’entre vous les quelques dernières semaines ont vraiment brisé votre cœur. Il a fallu ralentir les opérations, parfois mettre la clé sous la porte. Et puisqu’il n’y a pas de recettes, pas de revenus, vous ne pouvez garder les employés. Ce sont des décisions déchirantes. Cette incertitude menace tout ce que vous avez bâti », débute Justin Trudeau.

Dans le but d’alléger la pression que vivent les entrepreneurs, Ottawa prend de nouvelles mesures.

« La semaine dernière, nous avions annoncé que nous allions couvrir 10 % des salaires. Cela nous devient clair que nous devons en faire davantage. Nous allons monter cela à 75 % pour les entreprises qui se qualifient. »

Ainsi, les gens pourront recevoir encore un salaire même si leur employeur a été dans l’obligation de ralentir ou d’arrêter complètement ses opérations en lien avec la COVID-19. Cette subvention sera rétroactive au 15 mars. M. Trudeau rappelle que pour ceux qui ont perdu leur emploi ou sont travailleurs autonomes peuvent demander la prestation d’urgence.

Les petits détaillants pourront avoir accès au Compte d’urgence pour les entreprises. Avec cette nouvelle mesure, les banques pourront bientôt offrir 40 000 $ en prêts qui seront garantis par le gouvernement. Ce prêt sera libre d’intérêt pour la première année. De plus, si le commerce est conforme aux critères il pourra obtenir jusqu’à 10 000 $ en don.

« Les entreprises pourront demander un prêt garanti à leur institution financière pour traverser cette épreuve de la COVID-19. »

Le gouvernement du Canada a pris la décision de reporter les paiements de la TPS, la taxe harmonisée provinciale et tous les droits sur les importations jusqu’au mois de juin. Cela représente 30 G$ en crédit sans intérêts pour les entreprises.

« Avec ces nouvelles mesures, nous espérons que les employeurs qui sont poussés vers les mises à pieds en lien avec la COVID-19 pourront repenser la chose. Pour ceux qui d’entres-vous qui avez déjà mis à pied des travailleurs, nous espérons que vous allez songer à les réembaucher étant donné l’aide fédérale. »

Situation au Canada

En matinée, le Canada a franchi le cap des 4 000 cas se retrouvant avec 4 050 cas confirmés, 39 morts et 197 rétablis.

À lire également : 

COVID-19 : le fédéral donnera 2 000 $ par mois aux travailleurs mis à pied
Face au COVID-19, Ottawa débloque de l'aide pour les médias
Amende salée ou peine de prison pour les voyageurs Canadiens qui ne s’isolent pas

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.