Publicité

Blogue Explore VS, par

14 juillet 2020 - 10:18

Décrocher sur l'eau

On se déconfine… mais pas trop. Et parfois, c’est compliqué de satisfaire aux exigences du 2 mètres de distanciation. Qu’à cela ne tienne! L’été est arrivé et je compte bien en profiter. La région regorge de plans d’eau, ça sera une belle place pour respecter la distanciation.

Vivement le canal!

Bonne nouvelle : pour une deuxième année, il y a un kiosque de location de kayaks et SUP sur le canal. Il a ouvert le 8 juillet dernier. C’est une invitation, pendant tout l’été, à redécouvrir notre bon vieil ami le canal de Soulanges, du point de vue d’un capitaine de bateau du début du siècle dernier! 

Petit rappel : fermé à la navigation depuis 1959, le canal de Soulanges était jadis considéré comme l’une des plus grandes prouesses techniques de la fin du XIXe siècle – ce qui ajoute à l’intérêt, n’est-ce pas?

« Kayaks et SUP au canal » est donc de retour! Mais peut-être faut-il le préciser pour les novices : un SUP, c’est une planche à pagaie. SUP est un acronyme de « Stand Up Paddle ». (J’ai dû le chercher, j’avoue.)

Maintenant, pourquoi choisir d’aller se promener sur le canal, cet été?

Raison no 1 : On peut y naviguer en toute zénitude, car le plan d’eau est calme et demeure, tout le long, à échelle humaine. Ici, pas de grosses vagues. Sécurité assurée, avis aux jeunes familles. 

Raison no 2 : Le canal a un caractère patrimonial. Des panneaux d’interprétation nous renseignent sur sa construction, son utilisation, son histoire. Voilà donc une activité à la fois sportive et culturelle.

Raison no 3 : Le kiosque de location se trouve en plein coeur de la petite ville de Coteau-du-Lac, un endroit fort sympathique où il fait bon flâner et se restaurer, avant ou après l’activité.

Raison no 4 : On peut s’y rendre par la piste cyclable qui longe le canal.

Bref, cet été, on renoue avec le canal! Pour connaître tous les détails pratiques, visitez Explore VS ici.

Centre nautique NDIP

De mon côté, j’ai pris de l’avance. Il me tardait de faire une petite sortie estivale, après le long confinement.  Je me suis donc rendue au Centre nautique NDIP, situé dans le Parc historique du Moulin

On accède au parc sans frais, cette année. J’en ai profité pour faire une promenade et visiter la Maison du meunier, avant de me diriger vers le kiosque de location.

J’y allais pour un kayak, que je jugeais moins risqué, car j’ai déjà essayé. Mais n’écoutant que ma curiosité et mon goût du défi, j’ai finalement opté pour la planche à pagaie. 

Les employés m’ont bien rassurée et m’ont donné quelques consignes d’usage. Et j’ai vraiment aimé mon expérience. Tout d’abord, c’est très stable. On se sent comme sur un gros morceau de styromousse. Avis à ceux qui n’osent pas : c’est parfaitement sécuritaire.

Encore d’autres options

À Vaudreuil-Dorion, dans le Parc Valois, on peut aussi louer de petites embarcations non motorisées : pédalos, canots, kayaks et SUP. Pourquoi choisir de venir ici? En se promenant sur la baie de Vaudreuil, on y découvre un territoire complexe, avec ses petites baies tranquilles et ses petites îles. L’endroit est charmant. Et c’est sans compter la vue imprenable sur la majestueuse Maison Trestler. Pour connaître les détails, visitez le lien

À Saint-Zotique, c’est un « deux pour un ». Vous pouvez louer de petites embarcations et, par la même occasion, profiter de la fabuleuse plage de Saint-Zotique. Ça, ça garnit bien une journée de vacances! Avec un bon pique-nique. Et de la lecture. Légère. Des lunettes soleil et de la crème.

Enfin, mais non la moindre : la Marina Pointe-Fortune, donnant sur la rivière des Outaouais. Ici, en plus de louer des embarcations, on accommode également les pêcheurs en appâts et accessoires de pêche.

Alors, cet été, où irez-vous décrocher sur l’eau? Vous avez l’embarras du choix!

Cliquez ici pour découvrir les activités qui auront lieu cet été au canal de Soulanges.

Texte de: Colette Lebel 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: