Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'anniversaire a été souligné lors d'un 5 à 7

L'Antichambre 12-17: une ressource encore pertinente qui souffle ses 10 bougies

durée 18h00
21 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le lundi 17 juin, l'organisme L'Antichambre 12-17 de Salaberry-de-Valleyfield tenait son activité portes ouvertes et soulignait, par la même occasion, son 10e anniversaire d'existence et la fin des travaux d'agrandissement de ses locaux situés sur le chemin Larocque. 

Au quotidien, L'Antichambre​ 12-17 offre un service unique d'intervention sociale et d'hébergement temporaire adapté aux besoins des jeunes qui vivent des situations de crise. Pour bénéficier des services de l'organisme, il faut être âgé entre 12 et 17 ans et être volontaire à l'hébergement. L'Antichambre offre les services suivants : Hébergement temporaire, Hébergement d'urgence 24/72h (fugue, situation de crise), Écoute et support, Référence et accompagnement, Intervention en situation de crise et Informations / sensibilisation sur divers sujets.

Au cours de cette soirée, les invités ont pu faire le tour des locaux de la ressource, rencontrer le personnel intervenant, avoir des informations sur la planification stratégique 2021-2024 et entendre un témoignage d'une jeune bénéficiaire. 

Sur place, on notait la présence de l'attaché politique de Claude Reid, Sylvain Leblanc et du représentant de la députée de Salaberry-Suroît Claude DeBellefeuille, Steve Hickey. « Félicitation pour vos 10 ans d'existence. Vous répondez à un besoin essentiel dans la communauté », a lancé M. Leblanc. 

De son côté, M. Hickey a aussi tenu à exprimer ses félicitations au personnel de l'organisme. « Quand je travaillais chez Centraide, L'Antichambre 12-17 était l'un de nos projets chouchou. Je sais que le projet est très cher au cœur de Mme DeBellefeuille puisqu'il vient en aide à la jeunesse dans le besoin. Vous faites un travail remarquable. Longue vie à toute votre équipe.» 

La coordonnatrice de ce lieu d'hébergement temporaire pour adolescent en situation de crise Chantal Lizotte a pour sa part tenu à souligner le côté visionnaire du conseil d'administration de l'organisme. « Tous les administrateurs travaillent très fort et ont tous un cœur en or», a-t-elle ajouté. 

De son côté, Louis-Philippe Boucher, travailleur au CISSS de la Montérégie-Ouest a aussi pris la parole. « L'Antichambre 12-17, c'est le rêve de Claude Théorêt, l'ancien directeur général de Pacte de rue. Il a pu se concrétiser grâce au support de plusieurs personnes, dont le député Claude Reid qui œuvrait chez Desjardins à l'époque, André Jalbert et le Club Rotary. L'organisme connait aussi un bel élan depuis l'arrivée de Chantal en poste.» 

En 2024, soit dix ans après son ouverture, L'Antichambre emploie 15 personnes plus deux ressources qui sont sur appels. « Au cours des dernières années, on a stabilisé notre équipe. On a maintenant une équipe digne de mention en poste et c'est extraordinaire tout ce qu'on peut faire ensemble », a poursuivi Mme Lizotte. 

L'an passé, l'équipe de L'Antichambre a pu faire un suivi individuel auprès de 2 000 jeunes. « Ce sont les meilleurs ambassadeurs qui existent pour faire la promotion de nos services auprès de leur fratrie et de leurs amis», a-t-elle noté. 

Pour sa part, le président du conseil d'administration de L'Antichambre 12-17, John Gladu, s'est aussi attardé sur le côté visionnaire des administrateurs. « Il y a dix ans, ils avaient une vision claire de ce dont la communauté avait besoin. En dix ans, les besoins ont évolué et l'organisme est toujours là pour venir en aide aux jeunes dans le besoin. Bravo aux intervenants et à Chantal et toute son équipe. On voit les sourires des bénéficiaires quand on se promène dans les locaux et c'est ce qui est important.» 

De son côté, une ancienne bénéficiaire de l'endroit a tenu à livrer un témoignage bien senti sur son expérience sur place. « C'est un endroit intimidant quand on arrive, mais l'équipe nous accueille à bras ouvert. C'est un lieu où je peux être moi-même et où je suis encadrée en fonction de mes besoins. J'ai quitté L'Antichambre 12-17 comme une nouvelle personne. Chantal et toute son équipe sont ouverts d'esprit. J'ai appris à m'aimer moi-même lors de mon passage ici. Merci et je vous aime», a-t-elle terminé émotive avant d'embrasser Mme Lizotte. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h10

MUSO : appel aux personnes trans et non-binaires pour des projets artistiques

Le MUSO sollicite actuellement les témoignages, récits et expériences de personnes trans et non-binaires de la région. Votre témoignage peut prendre la forme d'un dessin, d'une histoire, d'une chanson, d'un poème ou d'une entrevue. À vous de choisir la forme d'expression qui vous représente le mieux. C'est confidentiel. Ce projet, initié par le ...

durée Hier 13h47

Salaberry-de-Valleyfield : artistes recherchés pour des concerts intimes

Dans le cadre de la programmation 2024-2025 des Concerts intimes de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, le Service récréatif et communautaire lance un appel de candidatures aux artistes locaux et régionaux. Les artistes retenus pourront présenter leur spectacle d’une durée minimale de 60 minutes en soirée à La Factrie, Café culturel, au cours des ...

12 juillet 2024

Nouveau règlement sur la sécurité des piscines résidentielles: rappel de Beauharnois

La Ville de Beauharnois rappelle à ses citoyens qu'en raison d’un nouveau cadre normatif adopté par le gouvernement du Québec en mai 2021 s’appliquant à l’ensemble des municipalités, les propriétaires de piscines résidentielles devront rendre leurs installations conformes aux nouvelles exigences provinciales d’ici 2025. Les piscines ...