Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les caches illégales seront démantelées

Interdiction de chasser sur les propriétés d'Hydro-Québec et du Parc régional

durée 13h00
18 novembre 2019
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Une importante opération se déroulait, le mardi 12 novembre, aux abords du canal de Beauharnois. Pour mener à bien celle-ci, Hydro-Québec et la Sûreté du Québec s'étaient donné rendez-vous. L'objectif? Découvrir des caches de chasse illégales installées sur la propriété de la société d'État à l'intérieur du Parc régional de Beauharnois-Salaberry

Hydro-Québec et la MRC de Beauharnois-Salaberry, qui gère le Parc régional invitent toute personne qui est témoin d’activités de chasse non permises aux environs du canal de Beauharnois à en informer les services d’urgence au 911.

De plus, pour des raisons de sécurité et de responsabilité, Hydro-Québec rappelle aux chasseurs qu’elle démantèlera au cours des prochaines semaines les caches installées illégalement sur ses propriétés et à l’intérieur du périmètre du Parc régional de Beauharnois-Salaberry.

Conditions de chasse légale à respecter

Il est permis de chasser en toute légalité sur les territoires suivants : Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Stanislas-de-Kostka, Saint-Louis-de-Gonzague, Saint-Étienne-de-Beauharnois, Sainte- Martine et Saint-Urbain-Premier, à l’exclusion des propriétés d’Hydro-Québec et du Parc régional de Beauharnois-Salaberry, dans la mesure où sont respectées les conditions énoncées à  l’article 11 du règlement 460 des Règlements municipaux harmonisés, qui stipule notamment :

- que la personne pratiquant la chasse doit se trouver à plus de 100 mètres de tout bâtiment,  machinerie ou animal de ferme, chemin ou place publique, la susdite distance étant calculée  sur la terre ferme et excluant les cours d’eau;

- que cette même personne doit avoir préalablement obtenu une permission écrite du propriétaire de la propriété où elle se trouve pour exercer une telle activité de chasse légale si elle n’en est pas propriétaire ; ladite permission écrite devra être en sa possession lors de l’exercice de l’activité de chasse; 

Prenez note que certaines conditions diffèrent sur le territoire de la ville de Beauharnois. Les résidents qui veulent en savoir davantage sur la réglementation sont priés de communiquer avec la municipalité.

Hydro-Québec et la MRC de Beauharnois-Salaberry comptent sur la coopération des chasseurs. Cette interdiction de chasse sur les propriétés de la société d’État et dans le Parc régional vise à assurer la sécurité du public et des usagers du Parc et à garantir la conformité avec la réglementation applicable aux lieux.

  •  

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une plateforme pour soutenir les activités des écoles du CSSVT

En cette période des fêtes où le public est traditionnellement invité à faire preuve de générosité, le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands rappelle à la communauté que la plateforme interactive de dons destinée à soutenir les activités des écoles et des centres de formation du territoire est plus vivante que ...

durée Hier 11h30

La Cité des Arts et des Sports offre des formations de sauvetages gratuites

La Cité des Arts et des Sports de Salaberry-de-Valleyfield propose désormais toute une offre de formations gratuites afin d'encourager les vocations de sauveteurs et moniteurs nautiques. Depuis plusieurs années, le plaisir de jouer et nager dans une piscine collective ou dans une plage municipale est compromis par la pénurie de sauveteurs et ...

durée Hier 8h00

Le Yéti-Fest sera de retour du 3 au 5 février 2023 à Salaberry-de-Valleyfield

Après un long répit forcé de deux ans, le Yéti est plus prêt que jamais ! Du 3 au 5 février, il reprendra possession de son royaume, à l’occasion de la 4e édition du YétiFest au Parc régional des Îles-de-Saint- Timothée. Le comité organisateur promet une fin de semaine d’activités hivernales à la hauteur de la dernière édition, celle de février ...