Publicité

4 décembre 2021 - 12:00

Vaudreuil-Soulanges

Le Club des motoneiges Harfang des neiges se prépare à l'ouverture de ses sentiers

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Alors qu’Environnement Canada anticipe l’arrivée d’une première bordée de neige importante sur la région dès ce lundi, le Club des motoneiges Harfang des neiges de Vaudreuil-Soulanges met la touche finale à la préparation des sentiers en vue d’une ouverture prochaine. Néomédia a pu s’entretenir avec Mikael Lauzon en marge de cette opération de balisage. 

Lors du passage de Néomédia sur le terrain, ce dernier s’affairait à baliser les sentiers et poser la signalisation aux côtés de Julien Laberge, directeur du Club Harfang des neiges à Les Cèdres.

Ce samedi et dimanche, les deux bénévoles termineront de baliser les sentiers situés dans plusieurs municipalités de Vaudreuil-Soulanges, dont à Saint-Lazare, Saint-Clet, Les Cèdres, Coteau-du-Lac, Pointe-des-Cascades, L’Île-Perrot et Vaudreuil-Dorion.

« Au total, nous gérons 180 kilomètres de sentiers balisés situés sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges. Dans la MRC on compte trois clubs de motoneiges et des milliers d’adeptes. Au quotidien, on s’occupe d’entretenir les sentiers lors de la saison hivernale, mais aussi de négocier les droits de passage avec les propriétaires de terrain, de préparer la machinerie pour la saison hivernale et en plus de baliser les sentiers, c’est-à-dire d’installer de la signalisation aux abords des sentiers pour guider les motoneigistes », explique M. Lauzon qui estime consacrer 40 heures par semaine à titre bénévole à ces tâches entre les mois de novembre et mars en plus de son emploi régulier.

L’un de ses plus grands défis au sein du Club de Harfang des neiges est de négocier les droits de passage des sentiers avec des propriétaires de terrains privés. « Cette année, on peut passer sur les terrains qui accueilleront l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges, mais ce ne sera pas toujours le cas dans le futur. Même chose dans le cas de l’ancien golf de Saint-Lazare. Certains de nos sentiers seront appelés à disparaître dans les prochaines années en raison du développement immobilier en effervescence dans la région. »

Notons que c’est M. Lauzon et ses collègues qui décident où passent les sentiers et qui s’entendent avec les propriétaires des terrains ciblés, le tout gratuitement. « Tout le monde qui s’implique dans le Club Harfang des neiges le fait à titre de bénévoles, c’est important de le préciser. »

Plus de membres depuis la pandémie

Est-ce que la situation actuelle, qui compliquait les déplacements jusqu’à tout récemment, a eu un impact sur le nombre de membres? « Définitivement, depuis trois ans, on remarque la présence de plusieurs nouveaux membres sur nos sentiers. Ce qui est intéressant au Québec, c’est qu’on peut acheter une carte de membre pour un club de motoneige et en faire partout au Québec dans n’importe quels sentiers balisés. Par exemple, avec ma carte du Club Harfang des neiges, je peux me rendre au Saguenay–Lac-Saint-Jean pour pratiquer ce loisir et vice versa », image-t-il.

À l’aube de la saison hivernale, on peut se procurer un abonnement auprès du Club Harfang des neiges pour la somme de 375 dollars jusqu’au 9 décembre. Après cette date, il sera toujours possible de s’en procurer, mais pour la somme de 455 dollars.

Une ouverture prochaine

En ce début décembre, il est bien difficile de prédire quand les sentiers de motoneige seront accessibles aux amateurs de ce loisir sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges. « Il doit faire froid et on doit avoir de la neige au sol pour que l’on ouvre les sentiers. L’idéal est qu’il tombe au moins trois bordées de neige de 10 à 15 centimètres et qu’il fasse froid. Quel est le secret pour avoir de beaux sentiers? C’est de gratter et de passer avec une surfaceuse le plus souvent possible », soutient-il.

Dès l’ouverture des sentiers, le Club Harfang des neiges effectuera des patrouilles pour s’assurer du respect de la signalisation, mais aussi du code de la sécurité routière. « Nos patrouilleurs peuvent émettre des constats aux conducteurs fautifs. Nous coordonnons des activités de patrouilles avec la Fédération des Clubs de motoneigistes du Québec et la Sûreté du Québec à quelques reprises au cours de la saison. »

En terminant, quel message souhaite-t-il passer auprès des amateurs qui sillonneront les sentiers de la région dans quelques semaines? « C’est important de respecter les bénévoles qui s’impliquent pour assurer l’entretien et le bon fonctionnement des sentiers. Ils ne comptent pas leurs heures et au lieu d’être avec leurs familles, ils décident de s’impliquer parce qu’ils aiment la motoneige et veulent offrir les meilleurs sentiers aux amateurs. Ce sont des gens qui mettent leur coeur et, leur argent parfois, dans la tâche », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.