Publicité

14 septembre 2020 - 13:56

Course automobile

Le Beaudettois, Steve Laviolette, réalise un rêve en devenant copilote

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Un copilote de rallye originaire de Rivière-Beaudette a fait belle figure lors de ses premières courses à vie, les 5 et 6 septembre derniers du côté de New Richmond, en Gaspésie.

Steve Laviolette, 45 ans, de Rivière-Beaudette a réalisé un rêve en prenant part à ses premières courses au côté du pilote chevronné Michel Bois.

« J’ai toujours eu la course dans le sang. J’ai d’ailleurs souvent été pompier sur différents circuits, dont le Grand prix de Trois-Rivières », explique celui qui travaille au sein du Service des incendies de Rivière-Beaudette.

« Le samedi, nous avons participé à un rallye de performance de huit étapes variant de 5 à 7 km chacune. Malheureusement, nous avons fait une sortie de piste à la fin de la 2e étape et nous avons perdu 20 minutes. En descendant une côte, nous avons frappé une rigole d’eau et la voiture a dérapé. Résultat, nous avons brisé le boyau à liquide de refroidissement. Heureusement, une autre équipe s’est arrêtée pour nous aider. Ça nous a permis de ne pas perdre trop de temps et de terminer la course », explique M. Laviolette. 

Le dimanche le duo de coureurs automobiles a pris part à un Rallye X où ils ont finalement terminé en première position. Malheureusement, Michel Bois n’était pas éligible au podium, puisqu’il course déjà au niveau Performance.

« Nous n’avons pas eu la chance de monter sur le podium, même si nos temps confirment que nous avons terminé premiers, mais l’expérience que j’ai vécue vaut bien plus que le podium », ajoute le copilote. 

Vivre ses passions

C’est seulement qu’en janvier dernier que Steve Laviolette a obtenu sa licence de copilote. « Quand j’ai vu qu’il y avait de l’ouverture pour devenir copilote, je n’ai pas hésité une seconde », lance M. Laviolette. 

S’il n’est pas derrière le volant, le travaille de Steve Laviolette, est tout aussi exigeant. « En tant que copilote, c’est mon rôle de guider le pilote tout au long de la course. »

Prenant place au côté du conducteur dans la voiture, le copilote a la responsabilité de noter les instructions du pilote lors des reconnaissances, de connaître la règlementation, lire les cartes de déplacements entre les épreuves, garder le temps et bien plus encore.

« C’est vraiment intense. Quand on part en reconnaissance, on peut rouler 60km/h et moi je dois noter toutes les instructions que me donne le pilote. Je dois m’assurer de bien les noter puisque je vais devoir les répéter lors de la course. Finalement, il faut que je sois capable de guider le pilote comme s’il conduisait les yeux fermés. Il faut une bonne chimie entre le pilote et son copilote. Heureusement qu’avec Michel Bois, ça a cliqué dès le départ », poursuit M. Laviolette. 

Ses deux dernières courses maintenant derrière lui, Steve Laviolette entrevoit l’avenir avec beaucoup de plaisir. « C’est certain que j’aimerais me classer pour aller sur les circuits nationaux. Pouvoir voyager à travers le pays pour participer à des courses serait vraiment un rêve », conclut-il.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Je suis fier de toi Fiston

    Gilles laviolette - 2020-09-14 21:51