Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

La jeune perrotdamoise vit avec un handicap à la main gauche

Une vie normale...ou presque pour Carolina, 15 ans, de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot

durée 18h00
4 juillet 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Ginette  Brisebois
email
Par Ginette Brisebois

Carolina Nunez de la Torre, de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot est née avec une amputation congénitale de la main gauche. Elle est inscrite au Programme pour enfants amputés LES VAINQUEURS de l'Association des Amputés de guerre et participe à certaines de leurs activités. Le 26 mai dernier elle a déposé une couronne en hommage aux vétérans à Pointe-Claire, pour souligner le 80e anniversaire du débarquement en Normandie. En dehors de ces activités, Carolina, qui aura 16 ans le 21 juillet, mène une vie tout à fait normale. Néomédia l'a interviewée.

Comme nous l'explique Augusto son père, en entrevue avec sa fille, son bras gauche se termine un peu après le coude. Bien sûr, elle est droitière. Originaire du Pérou, la famille est arrivée ici il y a 32 ans au Canada et leurs 4 enfants sont nés ici.

Carolina raconte : « Quand j'ai commencé l'école, en 1re et en 2e année à l'école François-Perrot, j'étais très seule. Je sentais que tout le monde me regardait, je jouais toujours seule.» Elle ajoute « À partir de la 3e année du primaire, tout a changé : les gens voulaient me connaitre, j'ai su ce que c'était d'avoir beaucoup d'amis. J'ai joué et j'ai parlé avec mes amis, j'étais vraiment contente », se souvient-elle.

Comme son père l'indique : « À partir de sa naissance, ma femme et moi n'avons jamais caché son bras des regards, elle n'a pas non plus fréquenté d'écoles spéciales. Quand elle sort, elle s'habille comme elle veut, elle se promène comme n'importe qui. » Il s'agit assurément là d'une attitude qui favorise l'acceptation et l'adaptation.

L'an prochain, elle sera en 5e secondaire. Elle est en concentration arts plastiques et pratique le dessin et la peinture : « J'adore dessiner, j'ai créé plusieurs personnages, j'ai beaucoup d'idées. Mes personnages sont humains et je les dessine selon mon imagination, soit au crayon HB, au marqueur ou à l'aquarelle », confie-t-elle.

Sans l'ombre d'un doute, elle assure qu'elle est très autonome : « sauf pour des événements spéciaux, je ne porte généralement pas de prothèse; je m'adapte à tous les événements de la vie.»

Le 21 juillet prochain, elle fêtera ses 16 ans, et ce sera toute une célébration à la maison. « On est latino de culture, ajoute avec conviction M. Nunez de la Torre. Au Québec, on invite parfois juste les enfants pour les partys, les parents viennent les mener et les reprennent à la fin de la fête. Nous on leur dit, rentrez, rentrez, on veut placoter, on veut vous connaître. Ça fait partie de notre culture », sourit-il. Il y aura donc une trentaine de personnes à la maison et Carolina a bien hâte.

Carolina est la cadette de la famille, entourée de trois grands frères, de 29, 26 et 22 ans. « Jamais, elle ne va seule dans la rue ou dans les parcs le soir tombé, ses frères la protègent tout le temps », précise le papa.

Quels sont les projets de Carolina pour le futur : « Je ne suis vraiment pas sûre, j'envisage plusieurs possibilités, j'aimerais continuer à dessiner et à peindre, je pense également à faire quelque chose en lien avec les jeux vidéos ou une activité associée au chant », résume-t-elle.

Aime-t-elle chanter ? « Je n'ai pas confiance en ma voix pour le moment, personne ne m'a entendue car je chante seule, en anglais et en espagnol surtout », reconnaît-elle. Peut-être aura-t-elle l'occasion de pratiquer davantage éventuellement?

Elle pense peut-être travailler un peu cet été, au bureau de sa mère, qui est employée en comptabilité. Cela lui permettra de goûter au marché du travail. De son propre aveu, et comme toute jeune fille normale, elle aimerait se marier un jour et avoir des enfants.

Jusqu'à présent, les Amputés de guerre lui ont fourni trois prothèses, car bien sûr elle grandit. La prochaine sera possiblement une prothèse spéciale, précise le papa, pour jouer du violon.

La vie de Carolina ressemble à celle de toutes les jeunes filles de son âge. Elle a la chance d'être bien entourée, encouragée, aimée, protégée sans être surprotégée. Heureux 16e anniversaire Carolina!

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Collecte de sang ce samedi à Saint-Lazare

L'organisme Héma-Québec sera de passage dans la région de Vaudreuil-Soulanges ce samedi 13 juillet pour y tenir une collecte de sang. Les intéressés à y prendre part peuvent d'ores et déjà prendre rendez-vous pour faire un don.  Voici les détails de celle-ci:  Saint-Lazare:  Date: Samedi 13 juillet de 9h à 15h;  Lieu: Centre ...

La population mondiale passera à 10,3 milliards dans les années 2080, selon l’ONU

La population mondiale devrait croître de plus de 2 milliards de personnes au cours des prochaines décennies et atteindre un pic dans les années 2080 à environ 10,3 milliards, selon un nouveau rapport des Nations Unies. Le rapport, publié jeudi à l’occasion de la Journée mondiale de la population, indique que la démographie mondiale devrait ...

durée Hier 17h00

Une Vaudreuilloise-Dorionnaise participera à la 23 édition du Trophée Roses des sables

La Vaudreuilloise-Dorionnaise d'adoption, Nadine Blanchette se prépare à vivre l'expérience d'une vie du 19 au 24 octobre, soit la 23e édition du Trophée Roses des sables. Un peu plus de trois mois avant cette grande aventure, Néomédia a pu s'entretenir avec celle qui s'envolera pour le Maroc aux côtés de son amie, la Beaucerone Joëlle ...