Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Sylvie Ménard a travaillé au bureau de poste jusqu'à vendredi dernier

Prendre sa retraite après 32 ans au service de la communauté de Rigaud

durée 18h00
18 avril 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Sylvie Ménard fait certainement partie des gens les plus connus des citoyens de Rigaud. Pourtant, la dame n'a pas fait de politique municipale, mais elle a occupé un emploi pendant 32 ans au bureau de poste de Rigaud. Entrevue avec la dame qui a accroché définitivement son uniforme le vendredi 14 avril dernier. 

Chaque semaine, elle servait avec le sourire les citoyens de la petite localité qui s’y rendaient. Vendredi dernier, la dame a tiré sa révérence après plus de trois décennies de service, elle a tourné la page sur ce chapitre important de sa vie pour entamer le prochain dans le grand livre de la vie: la retraite. 

C’est ce dimanche 16 avril que Néomédia a convié la nouvelle retraitée dans ce lieu qui lui est si familier puisqu’elle y a passé 32 ans de sa vie. « En fait, selon Postes Canada, j’ai complété 29 ans de service puisque l’entreprise se fie à mon fonds de pension. Mais dans les faits, c’est plutôt 32 ans que j’ai passé à son emploi, car au départ, j’étais sur appel et à contrat. C’est en 1991 que j’ai commencé à travailler ici », se rappelle-t-elle.

Au départ, elle travaillait sept heures par semaine, puis 20h et enfin 40 heures par semaine à titre d’adjointe. « Les quarts de travail sont de 8h30 à 18h avec une heure trente pour dîner. C’est assez long. J’ai décidé de prendre ma retraite parce que le travail est de plus en plus exigeant physiquement et mon corps a de la difficulté à suivre. La charge de travail, en termes de volume de colis à traiter, a beaucoup augmenté et les colis sont plus gros et plus lourds qu'avant. Je souhaite aussi profiter pleinement de mes petits-enfants qui demeurent en face de chez moi», précise-t-elle. 

Mais la transition se fera en douceur, ce qui va probablement faciliter les choses. «Ma boîte postale est ici alors je vais encore voir tous mes anciens collègues de travail. La coupure n'est pas trop drastique ou difficile. Je suis contente pour ça », constate-t-elle

Un visage rassurant pour les citoyens de Rigaud 

Native de Verdun, à Montréal, Sylvie Ménard s'est établie à Rigaud, une petite localité qu'elle connaissait et où sa famille possédait un chalet. Après avoir converti la résidence secondaire en domicile permanent, elle s'y est établie avec son mari de l'époque. Depuis, elle a sa municipalité d'adoption tatouée sur le coeur et ne l'a jamais quittée. 

En plus de trois décennies au service de la communauté de Rigaud, Sylvie Ménard en a vu passer des gens au bureau de poste. « Au fil du temps, plusieurs de mes clients sont décédés ou déménagés en résidence. Un citoyen que je connais bien, Gérald Gauthier, a insisté pour qu'il soit le dernier que je sers avant mon départ à la retraite. On a même pris des photos ensemble (rires). Il y a aussi plusieurs jeunes que j'ai vu grandir au fil des ans. Ce que j'aimais bien aussi c'est de montrer aux jeunes adultes comment adresser une lettre parce que c'est rare de le faire de nos jours», confie-t-elle. 

En parallèle, Mme Ménard a aussi vu de nombreux collègues gravir les échelons. « Je me souviens d'une jeune femme qui était affectée à l'entretien paysager du bureau de poste de Rigaud. Au fil des ans, elle est devenue superviseure chez Postes Canada et elle continue de monter dans l'organigramme de l'entreprise. C'était le fun à voir puisque je l'ai formée.»

A-t-elle un message à adresser aux citoyens de Rigaud à la suite de son départ du bureau de poste ? « Je voudrais les remercier pour leur gentillesse et leurs bons mots. J'ai eu des messages sur les réseaux sociaux de gens que je connais à peine. J'en ai aussi eu plusieurs vendredi dernier en plus de recevoir des fleurs de la mairesse de Rigaud, Marie-Claude Frigault, qui a posé ce geste sur une base personnelle. Ça m'a beaucoup touchée. C'est sûr que le message de mon fils a aidé à ce que les gens sachent que je partais (rires)!», mentionne-t-elle. 

Le fils de Mme Ménard, Kevin, est conseiller municipal depuis 2021 au sein de la Ville de Rigaud. Lors de la dernière assemblée ordinaire du conseil municipal, il a adressé quelques mots à la population concernant le départ à la retraite de sa mère. 

« De nos jours, il est rare que quelqu'un passe 32 ans de sa vie à l'emploi de la même entreprise. Au début, elle ne voulait pas que j'en parle, mais j'ai fini par la convaincre. Je trouvais que ça valait la peine d'être souligné surtout dans une petite communauté comme Rigaud où tout le monde se connaît. Je me rappelle aussi de ma tante, Jacqueline Burroughs, qui travaillait aussi à la Caisse Desjardins de Rigaud. Elle était le premier visage que les gens voyaient en entrant. C'est un beau privilège de marquer une communauté comme elles l'ont fait. C'est pourquoi je trouvais important de le mentionner», racontait le jeune trentenaire. 

Bientôt de retour derrière le comptoir?

À peine retraitée, Sylvie Ménard pourrait être de retour derrière le comptoir du bureau de poste cet automne, mais à temps partiel. « J'aimerais bien travailler à mon rythme comme deux ou trois jours par semaine. Je pourrais choisir mon horaire, sans avoir les responsabilités d'un poste à temps plein. J'ai déjà eu une offre dans le contexte actuel où la pénurie de main-d'oeuvre se fait sentir dans tous les domaines. J'y réfléchis. Ça me ferait un revenu d'appoint», admet-elle en terminant. 

 

 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Les vols de véhicules sont en baisse de 17 % au Canada, selon un nouveau rapport

Les vols de véhicules ont diminué de 17 % au cours des six premiers mois de 2024 par rapport à la même période l'an dernier, selon les données compilées par une organisation de lutte contre le crime financée par les compagnies d'assurance. Selon Équité Association, cette réduction peut être attribuée à plusieurs facteurs, dont la meilleure ...

durée Hier 6h00

La CDC lance le programme « Tremplin vers le communautaire »

La Corporation de développement communautaire Vaudreuil-Soulanges (CDC-VS) et ses partenaires recherchent activement des personnes issues de l’immigration désireuses de contribuer au secteur communautaire en y trouvant un emploi à long terme. Le programme rémunéré de stage et formation « Tremplin vers le communautaire » est une initiative qui ...

16 juillet 2024

Achat de Sandy Beach : L'acceptabilité sociale sera primordiale

La Ville de Hudson évalue la possibilité d'acquérir l'entièreté du site de Sandy Beach. C'est du moins ce qui a été discuté lors d'une séance extraordinaire du conseil municipal qui s'est tenue ce lundi 15 juillet et au cours de laquelle, deux firmes ont été mandatées pour étudier la question. « L'intérêt des deux résolutions de ce soir est de ...