Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Et vous, pour qui le faites-vous ?

Sécurité routière: Pincourt dévoile sa nouvelle campagne de sensibilisation

durée 08h00
23 juin 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Après avoir piqué la curiosité de nombreux citoyens, la Ville de Pincourt et l’équipe de Sécurité publique ont dévoilé, ce mercredi, sa campagne de sécurité routière à laquelle plusieurs résidents ont participé.

« Durant ma campagne électorale, mais également durant celles des membres du conseil municipal, l’un des enjeux qui étaient fréquemment soulevés par les citoyens était celui de la sécurité dans les rues de Pincourt. Dès mon arrivée en poste, j’ai rencontré la Sécurité publique pour voir si l’on pouvait mettre sur pied une campagne de sensibilisation. Je tiens donc à remercier notre chef de division de la Sécurité publique, François Plaisance, son équipe et bien entendu le conseil municipal pour tout le travail et le temps qu’ils ont mis pour préparer cette campagne » a laissé savoir le maire de Pincourt, Claude Comeau lors du dévoilement. Il a également profité de l’occasion pour saluer et remercier tous les citoyens qui y ont participé.

C’est par le biais d’affiches et de capsules vidéos mettant en vedette des résidents de Pincourt que la Ville a souhaité sensibiliser les automobilistes à la sécurité routière et les inciter à adopter des comportements sécuritaires. Excès de vitesse, conduite dans les zones scolaires, respect de la signalisation et la courtoisie aux passages piétonniers sont les quatre premiers thèmes qui seront abordés par la campagne.

« Pour qui le fais-tu ? Et bien, c’est pour eux que vous le faites. Dans la dernière année, plusieurs actions ont été mises en place pour comprendre comment les citoyens de Pincourt voyaient la sécurité publique dans la Ville. Nous nous sommes rapidement aperçus qu’il y avait un problème de communication. Ce n’est pas que les gens de la Ville ne rendent pas les services adéquats, mais plutôt que les messages étaient mal diffusés. Les gens n’étaient pas nécessairement au courant des règlements », indique François Plaisance, chef de division de la Sécurité publique.

Créer un mouvement de masse

L’objectif de cette première campagne est de sensibiliser les usagers de la route aux respects des règles, et ce, aux bénéfices de l’ensemble de la communauté. La Ville souhaite faire prendre conscience aux automobilistes que les actions posées alors qu’ils sont derrière le volant de leur véhicule ne doivent pas être faites pour les policiers, mais bien pour leurs concitoyens.

« Quand on demandait aux gens pourquoi ils n’avaient pas fait leur arrêt obligatoire, ou pourquoi ils n’avaient pas cédé le passage à un piéton, la réponse que l’on recevait le plus souvent était que ça ne changeait rien, car il n’y avait pas de polices dans le coin ou qu’il n’y avait pas de surveillance. Ce qu’il faut faire comprendre, aux gens, c’est qu’on ne fait pas nos arrêts pour la police, on les fait pour les enfants, pour les ainés, pour les piétons », ajoute le chef de division.

Par cette campagne, la Ville souhaite également exercer une certaine pression sociale chez les citoyens. Pour ce faire, la Sécurité publique mettra à la disposition des résidents qui en feront la demande, des affiches à installer sur les terrains privés. Ces panneaux seront les mêmes que ceux affichés un peu partout dans la Ville. 

« C’est certain que s’il y a un citoyen qui habite dans une petite rue et qu’il voit que tous ses voisins ont des affiches, il risque d’être plus gêné de faire le zouf ».

En plus des affiches installées à des endroits stratégiques de la Ville, une cinquantaine d’oriflammes seront aussi visibles. « Actuellement, nous avons 500 affiches. Comme c’est une participation citoyenne, les résidents de Pincourt pourront déposer une requête via les réseaux sociaux et notre site Internet pour avoir une affiche chez eux », a précisé M. Plaisance.

Sensibiliser au-delà des limites de Pincourt

Pour le moment, seuls les résidents de Pincourt pourront faire une demande pour obtenir une affiche. Or, considérant que les territoires de Terrasse-Vaudreuil et de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot sont desservis par les équipes de Pincourt, il est possible que la campagne s’étende dans ces villes.

D’ailleurs, M. Plaisance n’a pas manqué d’énoncer son souhait de voir la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot adhérer à la campagne. Présente dans la salle, la mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, Danie Deschênes, a démontré un certain intérêt, de même que son homologue de Terrasse-Vaudreuil, Michel Bourdeau.

Un comité dédié à la sécurité

En marge de la campagne de sensibilisation, la Ville de Pincourt mettra en place, très prochainement, un Comité citoyen sur la sécurité urbaine (CCSU). « En gros, le comité sera formé de deux citoyens par district électoral. Sa mission sera de faire le pont entre la population et le comité de Sécurité publique. Les membres du comité iront à la rencontre de leurs concitoyens pour mieux comprendre leurs irritants en matière de sécurité urbaine. Ils se rassembleront trois fois par année et travailleront à améliorer la qualité de vie, ou du moins, le sentiment de sécurité, des citoyens de Pincourt », ajoute François Plaisance.

Une page Facebook a d’ailleurs été lancée pour ouvrir le dialogue.

Aller au-delà de la sécurité publique

Le chef de division de la Sécurité publique et son équipe souhaitent étendre la campagne à d’autres règlements municipaux. Ainsi, des affiches portant, entre autres, sur les chiens et la sécurité sur les pistes cyclables seront déployées dans un avenir plus ou moins rapproché.

La Sûreté du Québec emboîte le pas

La réalisation de cette campagne, pour le moins originale, la Sécurité publique de la Ville de Pincourt a sollicité la collaboration de la Sûreté du Québec. Ainsi, le logo de SQ sera visible sur l’ensemble des visuels.

François Plaisance a profité de la conférence de presse pour saluer le travail des patrouilleurs de la Sécurité publique qui auront comme mandat d’aller à la rencontre des citoyens pour discuter des enjeux et les sensibiliser à la règlementation. Ces derniers sont principalement des étudiants en technique policière.

Finalement, la soirée s’est terminée par la remise de certificats honorifiques aux citoyens, pour la grande majorité des enfants, qui ont accepté de jouer le jeu, et ce, pour la sécurité de tous.

Et vous, pour qui le faites-vous ?

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

Dernière chance de visiter le Marché de Noël de Coteau-du-Lac

La 14e édition du Marché de Noël de Coteau-du-Lac bat son plein grâce à la dizaine d'exposants et de producteurs agroalimentaires qui y participent jusqu'à 16h cet après-midi. Une activité qui vaut le détour pour les gens qui souhaitent compléter leurs emplettes du temps des Fêtes.  Le parc, le pavillon et le centre communautaire Wilson ...

durée Hier 6h00

Dominique Pilon devient directeur adjoint du CISSS de la Montérégie-Ouest

C’est lors de sa séance d’information publique tenue le jeudi 23 novembre dernier que le directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest confirmait la nomination de Dominique Pilon au poste de directeur adjoint de l’établissement de santé. Jusqu’à tout récemment, M. Pilon occupait la fonction de directeur des activités hospitalières à l’Hôpital ...

26 novembre 2022

V.I.V.R.E. et Grandir Autrement: faire la différence dans la vie des personnes autistes et leurs proches

En Montérégie, une personne sur 44 est atteinte d’un trouble du spectre de l’autisme à différents degrés. Pour informer, sensibiliser et offrir un endroit de répit aux familles de la Montérégie-Ouest, l’organisme V.I.V.R.E. et Grandir Autrement souhaite concrétiser un projet d’envergure sur le territoire de la Montérégie-Ouest. Annoncé en janvier ...