X
Rechercher
Publicité

En vigueur dès le 1er juillet 2022

Convention collective: un gain important pour les pompiers de Saint-Lazare

durée 13h00
27 janvier 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est hier soir au terme d’une réunion qui s’est étirée jusqu’à 23h que les pompiers de Saint-Lazare ont adopté, à 80%, les termes de leur nouvelle convention collective. Le contrat de travail permet à la brigade incendie de faire un important gain qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain.

Le contrat de travail adopté hier devait débuter le 1er janvier 2020. « Notre principal gain est que du lundi au vendredi, dès le 1er juillet, quatre pompiers seront en caserne de 6h à 18h. Cela va améliorer grandement le service aux citoyens. Sinon, les autres gains sont principalement sur le plan salarial », mentionne Alexandre Bonnier, membre du Syndicat des pompiers de Saint-Lazare. 

Sur le terrain, ce gain fera une grande différence. Actuellement, deux pompiers sont de garde en tout temps à la caserne de Saint-Lazare prêts à répondre aux appels incendies ou de premiers répondants. S’ils doivent se rendre sur les lieux d’un incendie, le duo doit attendre l’arrivée de deux collègues qui demeurent sur le territoire municipal et qui doivent s’habiller en caserne avant de prendre la direction de l’intervention.

« À partir du 1er juillet, ce ne sera plus le cas alors que les quatre pompiers seront déjà à la caserne. Nous sauverons du temps sur l’habillement et le transport. En plus, le Syndicat est convaincu que cette nouvelle façon de fonctionner nous occasionnera plus de demandes d’entraide des services de sécurité incendies des environs surtout provenant des municipalités voisines », poursuit M. Bonnier. 

Le reste du temps, soit les soirs dès 18h et les fins de semaine, le nombre d’effectifs, soit deux en caserne, demeurera inchangés.

Sur le plan salarial, la convention collective précise que le salaire d'un pompier passe de 23.85$ à 25.60$ de l'heure. Celui d'un lieutenant sera maintenant de 28,22$ et des primes seront accordées selon certaines clauses. 

Une convention collective qui s’échelonne sur cinq ans

La convention collective qui prend fin le 31 décembre 2025 sera officiellement approuvé par le conseil municipal lors de la réunion de février.

« Nous avions notre assemblée générale hier soir à 17h30 et elle a pris fin vers 23h, soit après le vote. Cette entente met fin à deux ans de négociations qui ont débouché sur des séances de médiation avec la Ville. Mais nous n’avons pas lâché le morceau et on s’est battus bec et ongle pour assurer un meilleur service aux citoyens », résume-t-il. 

De longues négociations avec la partie patronale

Avant d’aboutir à une convention collective qui fait la satisfaction de la partie patronale et syndicale, les négociations ont été longues. « À l’avenir, pour les prochains renouvellements de conventions collectives, le Syndicat aimerait voir la Ville être plus proactive et non pas réactive. Nous avons dû, à de nombreuses reprises, prendre plusieurs moyens pour se faire entendre. Par exemple, nous avons porté des vêtements jaune fluo. Sur le plan syndical, nous n’avons pas lâché le morceau et nous étions prêts à nous rendre jusqu’en arbitrage pour assurer la sécurité des citoyens », conclut M. Bonnier.

Néomédia a fait une demande à la Ville de Saint-Lazare pour obtenir des informations sur le volet financier de cette nouvelle convention collective. Une réponse devrait nous être acheminée d’ici le 16 février prochain en vertu de la Loi de l’accès à l’information.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Canada arrive 28e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...

durée Hier 18h00

« Moi, je n’ai été que l’allumette qui a allumé le feu » - Marie-Éliane Wart

« Moi, je n’ai été que l’allumette qui a allumé le feu. ». C’est bien humblement que Marie-Éliane Wart parle de son apport exceptionnel dans la fondation de ce qui allait, 40 ans plus tard, devenir l’organisme phare de la région, le Centre d’action bénévole L’Actuel. Présente lors du lancement des festivités entourant le 40e anniversaire de ...

durée Hier 17h15

Les cadets de retour dans les postes de la SQ dès le 30 mai

À partir du 30 mai, pour une 12e  année, le Programme de cadets de la Sûreté du Québec sera de retour dans 76 villes et municipalités de la province. Parmi elles, on retrouve celles situées dans les MRC de Beauharnois-Salaberry et de Vaudreuil-Soulanges qui en accueilleront pendant dix à douze semaines.  Les cadets assureront, entre autres, une ...