Publicité

22 avril 2021 - 05:00

Défi d’envergure pour le secteur Dorion

Comment changer le visage d’un quartier 

Benjamin  Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le secteur Harwood - De Lotbinière fait face à plusieurs défis sur le plan urbanistique et s’apprête à connaître une métamorphose dans les prochaines années. Tout commencera cet été par la revitalisation de la route De Lotbinière.

Le quartier semble peu invitant à l’heure actuelle avec ses grandes artères où la circulation est frénétique, son manque d’aménagement urbain, ainsi que des commerces éparpillés sur le territoire entre motels et concessionnaires automobiles.

Il sera toutefois possible de pouvoir se promener, un café à la main, aux abords du boulevard Harwood et de la route De Lotbinière dans les années à venir. C’est l’objectif ambitieux que s'est fixé la Ville de Vaudreuil-Dorion.

Commerces vacants

Il suffit de faire un tour dans le quartier pour constater que plusieurs locaux sont inoccupés, ce qui laisse présager une faible vitalité économique pour certains. Selon une étude réalisée en 2019 par le Développement économique Vaudreuil-Soulanges (DEV), afin de mieux comprendre les besoins du quartier, environ 10% des espaces sont vacants.

« On avait toujours la même rumeur avec des gens qui nous disaient que le taux de vacance était épouvantable et qu’il faut faire quelque chose avec cela, mais lorsqu’on fait le ratio selon le nombre de pieds carrés [...] ce n’est quand même pas si critique », explique Isabelle Mercier, commissaire au développement commercial chez DEV.

Ces commerces se retrouvent surtout sur le boulevard Harwood et possèdent de grandes vitrines. Certains ont fait faillite, tandis que d’autres ont tout simplement déménagé. Le comptoir de Bruxelles en est un bon exemple. « Parfois c’est la perception ou l’emplacement qui vient biaiser notre œil », ajoute-t-elle tout en reconnaissant que le secteur fait malgré tout face à de multiples défis.

Avec la pandémie, les superficies sont également appelées à être diminuées selon Chantal Saint-Laurent, urbaniste et chef de division à la planification urbaine du Service de l'aménagement du territoire de la Ville de Vaudreuil-Dorion. « Les propriétaires commerciaux réalisent que les grandes surfaces, ce n’est plus nécessairement ça qui a la place au niveau de la vitalité économique », souligne-t-elle.

Déplacement de l’autoroute 20

Les échéanciers constamment repoussés par le ministère des Transports en ce qui a trait au contournement de l’autoroute 20 ajoutent du sable dans l’engrenage. « On ne se le cachera pas. Tant que cette infrastructure-là n’est pas déplacée, cela ne donne rien de s’imaginer qu’on va avoir une quiétude, en cour avant, sur le boulevard Harwood. C’est complètement fou. C’est pourquoi la ville mise sur ses artères parallèles » témoigne, Mme Saint-Laurent.

Les travaux prévus cet été sur De Lotbinière, entre la rue Saint-Jean-Baptiste et le boulevard Harwood, risquent de donner le ton à ce que le secteur pourrait ressembler dans les prochaines années. « Le coup d’envoi va vraiment se passer sur De Lotbinière », ajoute Mme Mercier. L’objectif est de venir créer, à échelle humaine, une vie de quartier.

Néanmoins, même De Lotbinière connaît un fort achalandage de voitures puisqu’elle est l’accès vers des municipalités comme Pointe-des-Cascades à partir de Vaudreuil-Dorion. Une brigadière rencontrée sur place déplore la circulation sur cette route. « Comme vous voyez, ils n’ont pas le choix de mettre quelqu’un pour aider les enfants à traverser », souligne-t-elle. 

« Actuellement c’est tellement large que les gens sont portés à rouler très vite, mais c’est sûr que quand on va ajouter des stationnements sur rue, des pistes cyclables, des bandes vertes, des trottoirs, des arbres, du mobilier urbain, de l’éclairage décoratif, c’est automatique, l’automobiliste ralentit », constate Mme Saint-Laurent.

La rue Chicoine connaîtra d’ailleurs un sort similaire. « Cela va donner un bon exemple de ce qu’on pourrait reproduire sur Harwood, mais encore plus éclaté éventuellement », souligne Mme Saint-Laurent.

Cette dernière précise que la lenteur du ministère n’est pas nécessairement un problème et qu’elle permet de commencer la revitalisation sur des bases solides. « Si demain matin l’autoroute 20 est déplacée là où elle doit aller, et qu’on n’a pas amené plus de résidents, nos commerces n’auront plus d’achalandage parce que les voitures ne passeront plus autant devant eux », exprime-t-elle.

Vie de quartier

Plusieurs projets sont sur la table et ce ne sont pas les idées qui manquent. Une école primaire devrait d’ailleurs voir le jour près de De Lotbinière, ce qui ajoutera à la vitalité du quartier. La Ville pourrait même opter pour du stationnement souterrain.

Le secteur Harwood jouera donc un rôle notable dans la prochaine décennie avec la croissance démographique actuelle et prévue dans Vaudreuil-Dorion avec la construction de l’hôpital. « C’est vraiment le secteur Harwood - De Lotbinière qui va pouvoir accueillir la hausse de population qu’on va recevoir », observe Mme Mercier.

Cela permettra de créer une zone dense en habitation qui sera tout autant bénéfique pour les commerçants. Isabelle Mercier souhaite voir plus d’entreprises de proximité comme Patates et Persil, Sous les oliviers et Comptoir de Bruxelles. « Ils sont peut-être clairsemés dans le paysage, mais ils donnent déjà le ton », ajoute-t-elle.

L’idée n’est alors pas d’attirer de grandes bannières comme celles sur le boulevard de la gare, mais d’avoir une offre commerciale complémentaire. « Un Walmart ne pourrait pas s’installer dans le secteur », précise Mme Saint-Laurent.

La propriétaire de P’tite laine, présente sur De Lotbinière depuis quatre ans, Tanya Lavigne, pense que cela pourrait aider sa boutique. « Je n’ai carrément rien à côté, mais c’est sûr que si j’avais d’autres commerces à côté, j’aurais plus de chance que des gens se disent qu’ils vont magasiner là et cela leur permettrait de me voir en même temps », espère-t-elle.

Requalification et valorisation

Les normes sur les bâtiments ont déjà été resserrées depuis l’exercice du programme particulier d'urbanisme (PPU) de 2017. Certains commerces ont dû prioriser les logements aux étages supérieurs et d'autres, comme les concessionnaires automobiles, perdent leur droit acquis de propriété six mois après avoir cessé leurs activités.

La Ville procède ainsi à la requalification et la revalorisation de différents locaux. Cela peut se traduire par la subdivision de grande surface, la modification du zonage en ajoutant du résidentiel ou des incitatifs financiers afin d’effectuer des rénovations pour rendre le tout plus attrayant.

En attendant le réaménagement de l’autoroute 20, des secteurs comme le carrefour Dorion, avec la SAQ et le cinéma Cineplex Odeon, pourraient connaître un vent de changement. Parmi les idées lancées, un îlot commercial supplémentaire serait érigé en bordure du boulevard Harwood afin de créer une aire fermée à l’intérieur du carrefour, ce qui pourrait encourager la venue de terrasses.

D’autres projets comme faciliter l’accès à l’eau dans le parc Sabourin et l’île Bray sont prévus. « On a de magnifiques plans d’eau et des emplacements qui ne sont pas mis en valeur à ce jour », déplore Mme Saint-Laurent. Isabelle Mercier rappelle que ce travail de revalorisation est déjà amorcé avec l’aménagement de la place Dumont et les œuvres d’art telles que la fresque sur la tour d’eau.

Le site web Surharwood.com devrait être lancé d’ici la fin mai pour avoir plus d’informations sur le quartier. La Ville ne peut pour l’instant se prononcer sur les coûts puisque les devis ne sont pas complétés, mais cela sera assurément dans les millions selon Mme Saint-Laurent.

Un dossier que Néomédia suivra avec intérêt. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Ce serait super d’en profiter pour construire des logements moins coûteux que les Luxueux construits aux cours des dernières années. Beaucoup de commerçant ne peuvent pas payer leurs employés assez pour qu’ils se permettent un logement dans la ville. Ce serait bien d’y penser éventuellement. Un fardeau de moins pour les commerçants et leurs employés.

    A - 2021-04-22 11:48
  • En espérant que la ville n'utilisera pas le surplus en trop payé par le gouvernement du Québec pour la sécurité publique (SQ), au-dessus de 1,700,000$ d'argent trop perçu et dû aux autres municipalités de la MRC

    Alain Lapointe - 2021-04-22 12:33