Publicité

3 juin 2020 - 15:11

Restrictions aux visites et isolement

Un beau geste pour rapprocher les patients de la MSPVS et leur famille

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En allant chercher une dame dans une maison de soins palliatifs pour son transfert dans un autre établissement, Barry Christensen, un paramédic de Urgences-santé à Montréal, avait été bouleversé par la peine de la fille de cette patiente, qui ne pouvait être accompagnée en raison des règles associées à la pandémie. 

Conscient que la séparation des proches et l’isolement peuvent miner le moral des patients en soins palliatifs, mais sachant aussi que les communications virtuelles peuvent aider à briser cet isolement, il a décidé d’aider des CHSLD et des maisons de soins palliatifs du Québec et de l’Ontario à acquérir des tablettes électroniques. 

Il a donc créé, au début de mai, une page GoFundMe sur Facebook, afin de solliciter la générosité de la population. La campagne Apart but Together a permis de recueillir jusqu’ici plus de 3 000 $.

Deux tablettes électroniques pour rapprocher les patients de leur famille 

Une portion de ce montant a servi à acquérir deux tablettes électroniques pour la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges. Elles seront prêtées aux patients qui n’en possèdent pas, pour les rencontres virtuelles avec leurs proches, ce qui permettra d’atténuer les effets de l’isolement qu’entraînent les restrictions aux visites imposées par la pandémie.

Barry Christensen a pu faire l’acquisition de 21 tablettes. Il souhaite permettre aux patients d’autres maisons de soins palliatifs et CHSLD de s’en procurer, alors la campagne est toujours en cours. " Au nom de nos patients et de leur famille, nous remercions M. Christensen, de même que tous les donateurs qui ont contribué et contribueront à la collecte de fonds", précise la MSPVS par voie de communiqué. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.