Publicité
19 septembre 2019 - 13:00 | Mis à jour : 14:10

Entrevue Q&R

Vivre pleinement malgré un handicap physique : la réalité d'Isabelle Giard

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Âgée de 33 ans et atteinte de spina-bifida, Isabelle Giard, une résidente de Vaudreuil-Dorion est loin de laisser son fauteuil roulant l’empêcher de profiter de la vie. Paddle board, camping, CrossFit, rien n'arrête cette jeune femme qui pratique une multitude d'activités.

Néomédia s'est entretenu avec Isabelle Giard pour en apprendre plus sur sa réalité et son quotidien.

Isabelle, expliquez-nous le spina-bifida.

En fait, c'est tout simplement une malformation de la colonne vertébrale. Plus jeune, je pouvais marcher avec des béquilles et des orthèses. J'ai du subir environs 13 opérations quand j'étais enfant dont une à 12 ans qui consistait à installer une tige de métal le long de ma colonne vertébrale. Depuis, je suis en fauteuil roulant. 

Comment cela affecte votre quotidien ?

En fait, mes parents et mon conjoint m'ont toujours ouvert le chemin vers les possibilités et surtout ma mère qui m'a poussée à foncer dans la vie. Je n'ai jamais été du genre à m'apitoyer sur mon sort. C'est certain qu'il y a des défis. Ce n'est pas tous les endroits qui sont facilement accessibles en fauteuil roulant, il peut être aussi difficile de circuler sur les trottoirs, mais en général, j'arrive à faire la même chose que tout le monde. 

Bien que vous soyez en fauteuil roulant, vous êtes une fille très active et qui aime briser les barrières.

C'est certain. Je fais du CrossFit, je fais des courses, dont la Grande Vadrouille à Vaudreuil-Dorion. Récemment j'ai essayé le paddle board et cet été nous sommes allés faire du camping sauvage. 

Justement, vous avez documenté votre aventure en camping sur votre chaîne YouTube, expliquez-nous un peu le concept de votre chaîne. 

L'idée est partie d'un blogue écrit que je tenais pour expliquer aux gens qu'est que le quotidien d'une femme atteinte du spina-bifida. Je me suis dit qu'au lieu de l'écrire, je pourrais le montrer. C'est tout nouveau la chaîne. Ma première vidéo raconte justement notre séjour en camping. J'y explique quel équipement nous avons choisi et pourquoi. Je montre aussi qu'on peut profiter de la nature, de la forêt, et ce, même en fauteuil roulant. 

J'espère, à travers mes vidéos, pouvoir montrer aux gens les possibilités et surtout prouver qu'on peut pratiquement tout faire, mais si nous sommes confinés dans notre fauteuil. 

Croyez-vous que l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite est suffisante ?

C'est certain qu'elle l'est de plus en plus, mais il reste toujours de l'amélioration on ne se le cachera pas. Qui aurait pensé qu'un fauteuil roulant pouvant embarquer sur un paddle board? Mais c'est possible. Évidemment il est adapté, il demande plus de gens autour de nous pour nous aider, mais c'est possible. 

Si vous aviez un message à lancer aux gens qui vivent eux aussi avec des limitations quel serait-il ?

En fait, je veux simplement leur dire qu'il faut aller au-delà des obstacles. On peut très bien vivre une vie active, épanouie et faire pratiquement les mêmes choses que tout le monde. Il y a toujours des solutions qui existent. Ça demande plus de recherche, c'est vrai, mais sincèrement, tout est possible. 

Il est possible de suivre Isabelle Giard via sa chaîne YouTube, Za Roule.

Sachez également qu'il existe plusieurs établissements spécialisés et organismes communautaires œuvrant sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges auprès des personnes handicapées et de leur famille en voici quelques-uns.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.