Publicité

4 juillet 2018 - 06:00

Dossier de l'hôpital : l'agriculture dans Vaudreuil-Soulanges en péril ?

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 3

Suite à l'annonce du dézonage du terrain choisi pour la construction du futur Centre hospitalier de Vaudreuil-Soulanges, le 29 juin dernier, l'Union des producteurs agricoles (UPA) réagit et déplore la perte des terres agricoles engendrée par le projet. 

En effet, le terrain choisi pour la construction du nouveau centre hospitalier, soit à la jonction de l'autoroute 30 et le boulevard Cité-des-Jeunes, à Vaudreuil-Dorion, bénéficiera d'une autorisation d'usage pour des fins autres que l'agriculture, le lotissement et l'aliénation. 

Quelques mois seulement après le lancement en grande pompe de la Politique bioalimentaire 2018-2025, Alimenter notre monde, le gouvernement Couillard se prépare à détruire près de 25 hectares des plus belles terres agricoles du Québec pour la construction du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges, et ce, malgré l’avis contraire de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ).

« Le choix du Conseil des ministres est un non-sens : pourquoi éliminer notre patrimoine agricole alors que d’autres options sont possibles? L’adoption d’une politique bioalimentaire vient avec des responsabilités. Si l’on veut manger des aliments sains, produits au Québec, il faut protéger nos terres agricoles de qualité », dénonce Christian St-Jacques, président de  l’UPA Montérégie.

Les conséquences d’une telle décision vont bien au-delà des pertes de terres cultivables.  L’agriculture est un moteur économique pour la MRC Vaudreuil-Soulanges. Près de 450 entreprises agricoles génèrent annuellement des revenus de plus de  125 millions de dollars. À moyen terme, la construction d’un hôpital sur le site convoité menace l’agriculture de toute la région.

Selon le rapport déposé au gouvernement par CPTAQ, le projet de construction de l'hôpital sur le site sélectionné aurait de nombreuses conséquences sur le monde agricole dont : 

  • perte d’une ressource rare et non renouvelable et des sols d’une qualité supérieure;
  • création d’une brèche importante dans un milieu agricole actif et homogène;
  • intensification de la spéculation;
  • effet d’entraînement pour des usages non agricoles;
  • augmentation du prix des terres environnantes;
  • difficultés d’acquisition de terres à des fins agricoles tant pour la relève agricole que pour la consolidation ou l’expansion d’entreprises agricoles existantes.

« Personne ne remet en question la pertinence de construire un hôpital pour desservir la population de ce territoire. Par contre, je doute de l’acceptabilité sociale du projet actuel en raison de l’emplacement choisi et de la superficie exigée. La population est vieillissante et veut habiter à proximité d’un centre hospitalier. Pourquoi ne pas adopter dès le départ une vision de développement durable? Le gouvernement pourrait choisir de construire en secteur urbanisé et d’investir en transport collectif afin de préserver les terres agricoles qui servent à produire des aliments de qualité supérieure pour alimenter la population », suggère Christian St-Jacques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactions
  • je me suis toujours demander si la defunte co. hoffman la roche ferait un hopital qui est quand meme bien situe

    pedro - 2018-07-04 21:06
  • Très mauvaise idée! Je suis justement un fermier. Savez-vous combien de terrain agricole qui sont en friche dans la région ne sont pas cultivé? Un terrain agricole de 100 acres va créer peut etre 5 emplois mais un zone commercial de la même grandeur peu en faire 1000!!! Nous avons PLEIN de terre agricole non utilisé partout mais pas d'hopital. Nous avons vraiment besoin de stimulus économique pour payer tout ces beaux fonctionnaires de la CPTAQ qui prendront leurs retraites a 50 ans et l'UPA qui a besoin des revenues des pauvres fermiers et créer des fausses crises pour justifier leur raison d'être. Voici pourquoi le Québec déperit économiquement comparativement aux autres provinces depuis des années!

    Économieavanttout - 2018-07-05 08:21
  • C'est tout simplement incompréhensible et inacceptable une décision comme ça venant du gouvernement qui est sensé protéger les terres agricoles! Ce n'est pas comme s'il n'avait pas le choix!!! Il y a 4 ou 5 zones non agricoles qui peuvent faire très bien l'affaire car il n'a pas besoin d'autant d'hectares pour réaliser le projet. Le gouvernement est un traître! Il ne développe pas le Québec, il le détruit!

    Hélène Martin - 2018-07-10 21:39