Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Présence accrue de tiques sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges

Maladie de Lyme : Comment se protéger contre les tiques?

durée 12h07
24 juillet 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

L’arrivée de l’été rime souvent avec activités extérieures comme de la randonnée, du camping ou un pique-nique entre amis. Il faut toutefois encore cette année faire attention aux tiques, et ce particulièrement dans la région de Vaudreuil-Soulanges, qui pourrait être porteuse de la maladie de Lyme.

En effet, selon la direction de la Santé publique de la Montérégie (DSPM), la tique porteuse de la maladie de Lyme est particulièrement présente dans Vaudreuil-Soulanges. 

La carte interactive publiée par la DSPM démontre en effet, que dans les villes de Vaudreuil-Dorion et Rigaud le risque d'exposition aux tiques est non seulement présent, mais également endémique.

La prophylaxie post-exposition, la prise d'un antibiotique contenant de la doxycycline, est d'ailleurs conseillée, mais l'analyse de l'insecte n'est pas nécessaire.

Pour les autres villes du territoire, le risque demeure élevé, sans toutefois être endémique. la prise de prophylaxie post-exposition est toujours conseillée, tout comme l'analyse de la tique.

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme se transmet par la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi. Elle peut affecter les humains et les animaux. 

Chaque année, une centaine de personnes en Montérégie contractent la maladie de Lyme qui est transmise à l’humain par une tique infectée d’une bactérie.

En 2022, en Montérégie seulement, 113 personnes ont été diagnostiquées avec la maladie. Sur ce nom, 105 avaient été piquées par une tique dans leur ville de résidence. 

Comme le diagnostic de la maladie de Lyme peut, dans certains cas, être difficile à poser, le nombre réel de cas est probablement plus élevé que le nombre de cas déclarés. Toutefois, au Québec, la maladie de Lyme est une maladie à déclaration obligatoire (MADO) depuis 2003.

Les médecins et les gestionnaires des laboratoires qui détectent un cas de maladie de Lyme doivent donc obligatoirement en informer les autorités de santé publique. Ce système permet de suivre l’évolution de la maladie au Québec.

Symptômes

Les piqûres des tiques sont généralement sans douleur et passent souvent inaperçues.

Le symptôme le plus courant est une rougeur sur la peau qui ne cause peu ou pas de douleur ni de démangeaison. Elle apparaît à l'endroit de la piqûre, le plus fréquemment aux cuisses, aux aines, aux aisselles ou au tronc.

Elle se situe parfois à des endroits difficiles à voir, comme l’arrière des genoux, le bas des fesses ou du dos, le cuir chevelu, l'arrière des oreilles, les sourcils, le nombril ou entre les orteils.

Outre les rougeurs, la piqûre de tique peut provoquer des maux de tête, de la fièvre, de la fatigue et des douleurs musculaires et articulaires.

Les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie.

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent varier d’une personne à l’autre. Elle peut également entraîner des conséquences plus graves comme de l’arthrite ou des troubles du système nerveux si elle n’est pas traitée à temps.

Facile à prévenir

La bonne nouvelle, c’est que quelques précautions simples permettent de prévenir cette maladie :

  • Rester dans les sentiers entretenus afin d’éviter le contact avec les tiques qui se tiennent généralement dans les herbes hautes et les arbustes;
  • Appliquer un chasse-moustiques sur sa peau (contenant du DEET ou de l’icardine) selon les recommandations du fabricant ou encore porter des vêtements qui couvrent la peau lorsque la température le permet;
  • Examiner son corps, celui de ses enfants et des animaux de compagnie au retour à la maison pour localiser et retirer les tiques qui pourraient s’être attachées à la peau.

Comment la retirer ?

Plus la tique reste longtemps en contact avec la peau, plus le risque de contamination augmente. 

Il est possible d’utiliser une pince fine aux extrémités pointues (pince à écharde) pour extraire la tique de la peau. Placez la pince le plus près possible de la surface de la peau et, avec un mouvement sûr et continu, tirez la tique perpendiculairement à la peau sans tourner.

Il faut toutefois éviter d’écraser ou de perforer la tique, ce qui augmente le risque de contamination. Si une petite partie de la tique est restée dans la peau, retirez-la avec la pince – elle ne peut plus transmettre la bactérie. Lavez les mains et le site de la piqûre avec de l’eau et du savon après avoir retiré la tique.

Pour savoir comment s’y prendre, consultez le site Web prévu à cet effet au quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/sante-et-environnement/retrait-dune-tique-en-cas-de-piqure.

Traitements possibles

Le risque de contracter la maladie augmente lorsque la tique reste accrochée à la peau pendant plus de 24 heures.

La maladie peut en revanche être traitée grâce à un antibiotique. Il est possible de l’obtenir rapidement en prophylaxie dans le doute en guise de prévention.

Les pharmaciens peuvent désormais le prescrire dans les cas où la tique est logée ou aurait piqué une partie du corps infectée. Elle doit être restée accrochée à la peau pendant plus de 24 heures.

Pour en savoir plus sur la maladie de Lyme, la direction de la Santé publique de la Montérégie invite les citoyens à consulter le portail maladiedelymemonteregie.com

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 juin 2024

Les melons peuvent être contaminés à la salmonelle

C'est l'été et les melons constituent souvent une collation rafraichissante pour nous et nos familles. Saviez-vous que les melons peuvent être contaminés par la salmonelle? La Dirction de la santé publique de la Montérégie met en garde la population à cet effet. La peau ou l'écorce de tous les melons peut devenir contaminée, car ils sont cultivés ...

Coups de chaleur au travail: Soyez vigilants

Il fait beau, il fait chaud, l'été est bel et bien installé sur Vaudreuil-Soulanges. Mais que l'on aime ou pas la chaleur estivale, il convient d’être prudent pour éviter un coup de soleil ou un coup de chaleur. La masse d'air chaud qui recouvre le sud du Québec depuis quelques jours devrait persister jusqu'à jeudi matin. Les températures ...

Données de l'ISQ: les Québécois fument moins la cigarette, mais vapotent plus

La proportion des Québécois qui fument la cigarette tend à diminuer, mais ils sont plus nombreux à vapoter, montre de nouvelles données de l'Institut de la statistique (ISQ) dévoilées jeudi. L'Enquête québécoise sur le tabac et les produits de vapotage de 2023 a été menée auprès de 12 000 personnes de 15 ans et plus. Il en ressort que les jeunes ...