Publicité

2 décembre 2021 - 15:00 | Mis à jour : 15:04

Maladie de carré

Une maladie contagieuse infectent les animaux à Pincourt

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La Ville de Pincourt a remarqué cet automne la présence de moufettes décédées sur son territoire. Un rapport de nécropsie du Réseau canadien pour la santé de la faune confirme la présence du virus distemper dans la région, aussi appelé maladie de carré.

Un examen macroscopique et histologique des tissus d’une moufette rayée décédée sur le territoire de la municipalité, ainsi que des analyses moléculaires réalisées grâce au test PCR, a pu déterminer que l’animal est mort du virus distemper.

Cette maladie est fréquemment observée chez les moufettes rayées et les ratons laveurs au Québec et en Ontario.

Le distemper est très contagieux. Il se transmet surtout par aérosols et par les fluides oraux, respiratoires et oculaires. Ce virus est également excrété par la peau, ainsi que dans les selles et l’urine, mais il semble qu’il s’agisse de voies de transmission moins infectieuse.

Ce virus est contagieux pour les chiens domestiques. Il est donc recommandé de les faire vacciner sur une base régulière. Aucune donnée n'indique que l'humain peut en être infecté. 

Les animaux infectés peuvent engendrer des changements de comportement, une conjonctivite, un écoulement autour des yeux et du museau allant jusqu'à des croutes, des problèmes respiratoires et des blessures sous les coussinets plantaires.

Des convulsions sont aussi fréquemment observées comme le « chewing gum fit » où l’animal présente un mâchonnement convulsif des mâchoires. Les troubles neurologiques sont semblables à la rage.

En cas de morsure ou de contact entre un animal domestique et un animal sauvage soupçonné d’être atteint de distemper, communiquez avec un vétérinaire.

Pour obtenir plus d’informations sur ce virus, veuillez consulter la fiche d’information de cette maladie, disponible sur le site Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.