Publicité

27 août 2021 - 11:00

Quand garder son enfant à la maison ?

À l’école même avec le nez qui coule

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Si dans la dernière année des milliers d’enfants ont dû manquer l’école en raison d’un petit nez coule, les parents seront sans doute soulagés d’apprendre que la congestion et l’écoulement nasal ne sont plus considérés comme des symptômes de la COVID-19 et que par conséquent, les enfants pourront quand même aller en classe.

La plus récente mise à jour de l’outil de diagnostic disponible en ligne et qui permet de déterminer, si oui un non, un test de dépistage est nécessaire, ne liste effectivement plus ces symptômes, comme étant des signes possibles d’une infection au coronavirus.

Ceci dit, quand est-il préférable de garder son enfant à la maison et de le faire tester ? Et bien selon l’outil, il faut que l’enfant présente:

Un des symptômes suivants:

  • fièvre;
  • perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale, avec ou sans perte de goût;
  • toux récente ou aggravation d’une toux chronique;
  • essoufflement;
  • difficulté à respirer;
  • mal de gorge.

Ou deux des symptômes suivants: 

  • mal de tête;
  • nausée ou vomissement;
  • mal de ventre;
  • diarrhée;
  • grande fatigue;
  • perte d’appétit importante;
  • douleurs musculaires généralisées.

Et pour les enfants allant à la garderie?

Pour les enfants de 6 mois à 5 ans, la liste de signes à surveiller diffère légèrement de celle pour les plus grands. Ainsi, les autorités sanitaires recommandent de faire passer un test de dépistage si l’enfant présente l’UN des symptômes suivants:

  • fièvre;
  • toux;
  • mal de gorge;
  • douleurs abdominales;
  • vomissements;
  • diarrhée.

Pour plus de détails ou pour savoir si un test de dépistage est nécessaire, référez-vous à l’outil d’autodiagnostic disponible au covid19.qc.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.