Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Occupe-toi du radon

Les citoyens de Vaudreuil-Dorion priés de prendre action pour le radon

durée 14h00
30 octobre 2020
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Selon le rapport publié par l’organisation Occupe-toi du radon, 31% des 74 résidences de Vaudreuil-Dorion qui ont été testées, dans le cadre du Défi 100 trousses de dépistage du radon en 2019, surpasse la norme recommandée par Santé Canada.

Un autre 31% a été informé que leur niveau d’exposition se situe à la limite du niveau sécuritaire. Un sérieux avertissement qu’ils doivent s’occuper du radon rapidement. 

Vaudreuil-Dorion est l’une des quinze communautés qui ont participé à l’initiative et recueilli de précieuses données au sujet de la présence du radon au pays. Rendu à sa troisième édition, le Défi 100 trousses de dépistage du radon ont poussé plus de 2 000 Canadiens à tester leur résidence.

Au Canada, on estime à au moins 7 % des résidents, habitent dans une maison dont la concentration de radon est supérieure, à celle jugée sécuritaire, par Santé Canada.

« Lorsqu’il est question de protéger la santé et la sécurité de sa famille, tester sa maison pour le radon devrait être aussi automatique que d’y installer un détecteur de fumée ou de boucler sa ceinture de sécurité en voiture », explique Pam Warkentin, directrice générale de l’Association canadienne des scientifiques et technologues en radon et directrice de projet, Occupe-toi du radon. « Le test de dépistage est facile à faire et en cas de concentration élevée, l’efficacité des systèmes d’atténuation est éprouvée. »

Des effets dévastateurs sur la santé

Le radon est un gaz radioactif qui provient de la désintégration naturelle de l’uranium présent dans les sols. Incolore, inodore et insipide, il peut s’infiltrer, sans être détecté, à l’intérieur des bâtiments et s’accumuler dans les pièces fermées.

Comme les maisons canadiennes sont bien isolées, le radon peut s’accumuler à l’intérieur et atteindre des niveaux dangereux. Une exposition prolongée à ce gaz augmente les chances d’avoir un cancer du poumon.

Les experts sont d’ailleurs hautement préoccupés des effets du radon chez les gens considérant qu’en raison de la pandémie et de l’arrivée imminente de l’hiver, les gens passent beaucoup plus de temps à l’intérieur de leur résidence. 

Selon la Société canadienne du cancer, en moyenne 58 Canadiens meurent du cancer du poumon chaque jour, ce qui en fait la principale cause de décès par cancer au Canada. Il est important que les Canadiens sachent qu'ils peuvent contrôler leur risque lié au radon en testant leurs maisons et en réduisant leur exposition.

« C’est un peu comme la COVID-19.  La seule façon de savoir si tu l'as est de te faire tester. On se croyait à l'abri dans un quartier tranquille, mais personne ne l’est réellement. La seule façon de savoir si on est à risque, c’est de le tester, », a déclaré Pierre Dubois, récemment diagnostiqué d’un cancer du poumon. « J’aurais aimé le savoir il y a 10 ans. J’espère seulement que ma conjointe n’aura pas elle aussi des impacts sur sa santé. » 

Un webinaire pour mieux comprendre le radon

À l’occasion du mois de la sensibilisation au radon, Occupe-toi du radon, une coalition d’organisations nationales de la santé, animera un webinaire interactif pour les Canadiens avec des experts en radon de Santé Canada, le 20 novembre à 13h00 HNE. 

Des invités de l’Université Simon Fraser et du Programme national de compétences sur le radon au Canada seront présents afin de répondre aux diverses questions des participants. Que ce soit sur les conséquences du radon sur leur santé, les étapes afin de faire un test de dépistage dans leur maison ou les mesures à prendre pour atténuer leur risque d’exposition au radon. 

L’événement présentera également les résultats du Défi 100 trousses de dépistage du radon de 2019. L’hiver dernier, cette initiative a permis de distribuer des trousses de dépistage du radon dans 15 collectivités au pays afin de sensibiliser la population à l’importance de dépister ce gaz. 

Cet hiver, 20 nouvelles collectivités participeront au Défi, afin que Santé Canada puisse avoir une meilleure idée des concentrations de radon au pays et ainsi, aider les Canadiens à se protéger contre le risque de cancer du poumon. 

Pour en savoir plus au sujet du radon et pour vous inscrire au webinaire, visitez:   Occupetoiduradon.ca 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 juin 2022

Rappel : de nombreux services de santé seront fermés aujourd'hui

En raison de la fête nationale, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest modifie les horaires de plusieurs services aujourd'hui. Ainsi, sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges :  CLSC de Rigaud et de St-Polycarpe : tous les services seront intégralement fermés CLSC et Centre de Services ambulatoire de ...

23 juin 2022

Assurance médicaments: gel de la prime maximale et de la franchise

Il n’y aura pas d’augmentation d’ici un an du montant maximal de la prime annuelle du régime public d’assurance médicaments (RPAM) du Québec, qui restera donc à 710 $ jusqu’au 30 juin 2023. La décision a été entérinée par le Conseil des ministres à la suite d’une recommandation du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du ...

21 juin 2022

Intoxication au GHB : l’Ordre des chimistes du Québec appelle à la vigilance concernant les tests rapides autoadministrés

L’Ordre des chimistes du Québec (OCQ) est préoccupé par la récente vague de dénonciations de cas d’intoxication au GHB durant les derniers mois. Bien que l’OCQ encourage les mesures efficaces afin de prévenir de telles situations dramatiques, les citoyens doivent demeurer vigilants même s’ils autoadministrent des tests rapides pour détecter le GHB ...